lelacauxoiessauvagesaffiche2

Le lac aux oies sauvages

Nan Fang Che Zhan De Ju Hui

2019

Chine

1h50

de Yi'nan Diao.

avec Ge Hu (Zenong Zhou), Lun-Mei Kwei (Aiai Liu), Fan Liao (Captain Liu), Regina Wan (Shujun Yang), Dao Qi (Hua Hua), Chloe Maayan (Ping Ping), Yicong Zhang (Xiao Dongbei)...

lelacauxoiessauvagesaffichebandeannonce


Un chef de gang en quête de rédemption et une prostituée prête à tout pour recouvrer sa liberté se retrouvent au cœur d’une chasse à l’homme. Ensemble, ils décident de jouer une dernière fois avec leur destin.

Black Coal, Ours d’or à Berlin en 2015, était déjà une magnifique variation du film noir américain. Diao Yinan établit ici un pont esthétique entre le cinéma hollywoodien des années 50 (La Dame de Shanghai), le cinéma chinois contemporain (notamment People Mountain People Sea) et le cinéma taïwanais et hongkongais des années 90-2000. Au premier plan, une chasse à l’homme sur les rives d’un lac, avec des scènes de poursuite démentes, un parapluie utilisé d’une manière très originale et des idées de mise en scène à chaque plan-séquence. Au second plan, une histoire d’amour sublimée entre un chef de gang beau comme un Alain Delon asiatique et une « baigneuse » aux cheveux courts, incroyablement sexy quand elle fume sous la pluie. En arrière-plan, la Chine d’aujourd’hui, grouillante de vie et de vices, où l’on apprend à voler des scooters et à danser en rythme sur « Genghis Kahn ». C’est d’une beauté formelle à se damner et cela dit aussi des choses sur un pays où la pègre n’avait jamais cessé de régner sur les bas-fonds et où les femmes doivent s’entraider pour survivre.