lamuleaffiche2

La mule

The Mule

2018

Etats-Unis

1h56

de Clint Eastwood.

 avec Bradley Cooper (Colin Bates), Clint Eastwood (Earl Stone), Manny Montana (Axl), Taissa Farmiga (Ginny), Alison Eastwood (Iris), Michael Peña (DEA Agent), Devon OgdenAndy Garcia (Laton), Laurence Fishburne (DEA Special Agent), Clifton Collins Jr. (Gustavo)...


À plus de 80 ans, Earl Stone est aux abois. Il est non seulement fauché et seul, mais son entreprise risque d’être saisie. Il accepte alors un boulot qui – en apparence – ne lui demande que de faire le chauffeur. Sauf que, sans le savoir, il s’est engagé à être passeur de drogue pour un cartel mexicain. Extrêmement performant, il transporte des cargaisons de plus en plus importantes. Ce qui pousse les chefs du cartel, toujours méfiants, à lui imposer un « supérieur » chargé de le surveiller. Mais ils ne sont pas les
seuls à s’intéresser à lui : l’agent de la DEA Colin Bates est plus qu’intrigué par cette nouvelle « mule ». Entre la police, les hommes de main du cartel et les fantômes du passé menaçant de le rattraper, Earl est désormais lancé dans une vertigineuse course contre la montre...

Un film policier haletant inspiré d’une histoire vraie, celle de Leo Sharp, lancé dans le trafic de cocaïne vers l’âge de 80 ans, un âge proche de celui de l’infatigable réalisateur américain dont l’âge, l’énergie forcent souvent l’admiration de ses acteurs, sa fille en tête. De son côté, Eastwood explique que « chaque projet a son propre personnage et je trouve que j’apprends quelque chose dans chaque image même encore aujourd’hui. »


La petite histoire

La Mule est inspiré de la vie de Leo Sharp (Earl Stone dans le film), vétéran de la Seconde Guerre mondiale. Ce dernier est devenu dans les années 80 le transporteur de drogue le plus âgé et le plus prolifique du Cartel de Sinaloa. "La meilleure mule de l’histoire du cartel de Sinaloa était celui auquel on s’attendait le moins : un vieux monsieur de 90 ans qui voyageait pour son travail. Ils l’adoraient. Ils le recevaient comme un roi et le laissaient faire ce qu’il voulait. C’est à partir de là que j’ai commencé", explique le scénariste Nick Schenk. 

La Mule marque la seconde collaboration entre Clint Eastwood et le scénariste Nick Schenk après Gran Torino en 2008. "Je me suis rendu compte qu’Earl est tout l'inverse du personnage de Walt Kowalski dans Gran Torino", déclarele scénariste. "Quand j’ai fait mes recherches pour le script, j’ai rencontré de nombreux vétérans, et la plupart d’entre eux semblaient revenir de deux manières : soit ils en voulaient au monde entier comme Walt, soit ils laissaient le passé derrière eux et devenaient charmants et sociables. C’était mon point de départ pour Earl et son caractère affable, son sens de l’humour, son panache. Mais bien entendu, tout cela était réservé à ses amis et ses collègues. Comme le fait remarquer son ex-femme dans le film, les autres avaient droit à la version sympa d’Earl, tandis qu’elle et sa famille avaient affaire à un homme qui ne pensait qu’à s’en aller".  En tant que réalisateur et acteur, Clint Eastwood a trouvé que l’univers que Nick Schenck a imaginé autour d’Earl était remarquable : "Nick a un don pour créer des personnages qui apprennent toujours de nouvelles leçons, même s’ils sont déjà vieux. Earl est ouvert d’esprit et s’intéresse au monde qui l’entoure, même si cela lui attire des ennuis."