La saveur des ramen

Ramen Teh

2018

Japon / Singapour / France

1h30

de Eric Khoo.

avec Takumi Saitoh (Masato), Jeanette Aw Ee-Ping (Mei Lian), Mark Lee (Wee), Tsuyoshi Ihara (Kazuo), Seiko Matsuda (Miki), Tetsuya Bessho (Akio), Beatrice Chien (Masam Lee)...


Masato, jeune chef de Ramen au Japon, a toujours rêvé de partir à Singapour pour retrouver le goût des plats que lui cuisinait sa mère quand il était enfant. Alors qu’il entreprend le voyage culinaire d’une vie, il découvre des secrets familiaux p profondément enfouis. Trouvera-t-il la recette pour réconcilier les souvenirs du passé ?

« Pn ne compte plus les films qui nous ont régalé et dont on parle avec gourmandise, que l’on revoit jusqu’à plus soif, qui nous cuisinent à vie. Le cinéma asiatique est particulièrement friand de l’univers gastronomique et Eric Khoo ne déroge pas à la règle, lui dont les films comportent tous au moins une scène de repas : après le fabuleux Be with me où l’extase gustative était un remède à la solitude, on découvrait avec Wantom mee l’histoire de Singapour au travers d’anecdotes de cuisiniers. Il nous ressert une louche avec son succulent Ramen. Raffiné et sensible, explorant le thème de la transmission avec une sobriété rare, voilà une mise en bouche qui donnera envie aux plus gourmands de se ruer vers le 1er restaurant de ramen qu’ils croiseront… Si l’éclatante émotion du film ne comble pas déjà leur appétit. » Hanabi


La petite histoire

 Eric Khoo déclare au sujet de son film : "Les thèmes de l’acceptation, du pardon et de la réconciliation sont très présents dans le film. Je veux célébrer les relations, non seulement entre les êtres humains, mais aussi entre les êtres humains et la nourriture. La Saveur des ramen rappelle à tous que la cuisine, au-delà de notre besoin primaire de nous nourrir, nous réconforte et emplit nos âmes".

La Saveur des ramen est né de la proposition d'un producteur de célébrer les 50 ans de relations diplomatiques entre le Japon et Singapour. La cuisine est apparue à Eric Khoo comme le moyen le plus évident d'en parler. Lui et son équipe ont porté leur choix sur deux plats extrêmement populaires dans chacun de leur pays : le bak kut teh du côté de Singapour et les ramen chez les Japonais. À l'origine plébiscités par les ouvriers car peu chers et riches en protéines, ces deux plats ont depuis conquis les plus fins gourmets.