Les pires

de Lise Akoka et Romane Gueret

France / 2022 /1h39

avec Mallory Wanecque, Timéo Mahaut, Johan Heldenbergh...  

 

 

Un tournage va avoir lieu cité Picasso, à Boulogne-Sur-Mer, dans le nord de la France. Lors du casting, quatre ados, Lily, Ryan, Maylis et Jessy sont choisis pour jouer dans le film. Dans le quartier, tout le monde s’étonne : pourquoi n’avoir pris que « les pires » ?
 

Filmographie : 1er film

 

 

 

LA PRESSE 

positif logo

Le film fonctionne à la fois comme faux documentaire et comme mise en abyme. 

 

SO FILM

Les comédiens sont tous époustouflants et la puissance de leur jeu, la véracité de leurs interactions convoquent le même ébahissement que celui ressenti devant Petite nature l'an dernier.

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Lise Akoka et Romane Gueret, réalisateurs

Les Pires prend sa source dans votre court-métrage Chasse Royale, où vous mettiez déjà en scène un casting sauvage. 

En effet, Les Pires est la prolongation de Chasse Royale, à la différence que notre court-métrage se concentrait sur le moment du casting, tandis que notre long raconte aussi le tournage qui en découle. Nous sommes entrées dans le monde du cinéma notamment par le biais du casting sauvage, en travaillant sur des films en tant que directrices de casting et coachs d’enfants, avant de réaliser Chasse Royale, qui s’inspirait de nos expériences. Pour préparer Les Pires, nous sommes retournées dans le nord de la France, avec l’envie de continuer à faire dialoguer deux milieux que tout semble opposer a priori : celui des enfants d’un quartier populaire et celui des adultes du cinéma. Mais à la base de ces deux films, il y a surtout notre passion commune pour le monde de l’enfance, avec une sensibilité particulière pour les enfances accidentées qui fait écho à des préoccupations intimes pour chacune d’entre nous...