La cour des miracles

de Hakim Zouhani et Carine May

France / 2022 / 1h34

avec Rachida Brakni, Anaïde Rozam, Disiz - Sérigne M’Baye... 

 

 

Jacques Prévert, école primaire en Seine-Saint-Denis, est menacée par l’arrivée d’un nouvel établissement scolaire bobo-écolo flambant neuf. Zahia la directrice de l’école, en quête de mixité sociale, s’associe à Marion, jeune instit pleine d’idées, pour créer la première « école verte » de banlieue et attirer les nouveaux habitants. Mais pour ça, il va falloir composer avec une équipe pédagogique disons… hétéroclite, et pas vraiment tournée vers la nature...
 

Filmographie : "Rue des Cités

 

 

 

LA PRESSE 

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Hakim Zouhani et Carine May, réalisateurs

Votre film parle de l’école et se singularise par sa focale sur les enseignants. Les héros de LA COUR DES MIRACLES sont huit hussards, huit mousquetaires ! Pourquoi ce choix d’un film choral ? 

Carine May  : Parce que le collectif enseignant est à bien des égards fascinant et que, curieusement, c’est un angle mort. Les films les plus marquants sur l’école, on pense notamment à ceux de Bertrand Tavernier, ÇA COMMENCE AUJOURD’HUI ou à Nicolas Philibert, ÊTRE ET AVOIR, s’intéressent à l’image traditionnelle du maître, seul et tout puissant dans sa salle de classe. Or la professeure des écoles que j’ai été pendant 15 ans sait combien la solidité des collectifs pèse sur l’efficacité de l’enseignement. Nous ne pouvions qu’y voir un potentiel narratif. Quand on y réfléchit bien, l’école est l’un des derniers endroits où des gens, par la « grâce » du fonctionnariat, le hasard des mutations et la précarisation de la profession, se retrouvent à travailler ensemble sans s’être jamais choisis. Les professeurs ont grandi dans des contextes divers, portent des regards parfois diamétralement opposés sur l’école, la société, et pourtant ils doivent faire corps dans l’intérêt des enfants. Dans notre monde atomisé où les gens vivent de plus en plus en cercles fermés, nous trouvions que c’était un matériau intéressant...