Les secrets de mon père

de Véra Belmont

France, Belgique / 2022 / 1h14

apartirde8ans

 

 

Dans les années 60, en Belgique, Michel et son frère Charly vivent une enfance heureuse dans leur famille juive. Leur père, taiseux et discret, ne livre rien de son passé. Les deux frères l’imaginent en grand aventurier, pirate ou chercheur de trésors… Mais que cachet- il ? Véra Belmont nous emmène dans une émouvante adaptation de la bande dessinée autobiographique du caricaturiste belgoisraélien Michel Kichka dans laquelle il raconte l’expérience de son père, rescapé du camp de la mort d’Auschwitz. Le film nous fait plonger dans l’enfance de Michel qui découvre la caricature aux côtés de son père qui lui transmets cette passion à travers laquelle il dévoile des éléments de son passé douloureux. Un formidable film d’animation qui reste fidèle à l’univers de l’oeuvre de Kichka resituant un récit subtilement apaisé de la Shoah.
 

Filmographie : "Rouge Baiser" ; "Milena" ; "Marquise" ; "Survivre avec les loups"

 

 

 

LA PRESSE 

premiere

Les personnages et les situations sont traités avec subtilité.

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Véra Belmont, réalisatrice

Dès vos débuts, vous avez toujours évoqué le désir de consacrer un film à la Shoah tout en reconnaissant que cette entreprise vous semblait impossible. « Je ne saurais, disiez-vous, demander à des acteurs de perdre trente ou quarante kilos pour interpréter un déporté ; c’est impensable, ce serait indécent. » Qu’est-ce qui vous a décidé à adapter la BD de Michel Kichka ?

J’ai toujours pensé qu’on ne pouvait pas tourner dans un camp de concentration. Comment montrer le camp d’Auschwitz ? Comment montrer ce qui est immontrable ? Or, même si elle les évoque de manière à peine voilée, la bande dessinée de Michel Kichka ne se passe pas dans ces camps... 

 

Note d'intention de Michel Kichka, auteur de la bande dessinée

Raconter l’histoire de la Deuxième Génération à travers ma propre histoire me semblait urgent 70 ans après la Libération d’Auschwitz.

La raconter en bande dessinée m’est apparu comme le meilleur moyen de toucher le cœur des lecteurs de tous âges, par le biais de l’humour, la poésie, la distanciation et l’imagination afin de créer un rapport intime et personnel avec le lecteur...