Les cinq diables

de Léa Mysius

France / 2022 / 1h35

avec Adèle Exarchopoulos, Sally Drame, Swala Emati...

 

 

Vicky, petite fille étrange et solitaire, a un don : elle peut sentir et reproduire les odeurs, qu’elle collectionne dans des bocaux étiquetés avec soin. Elle a extrait en secret l’odeur de sa mère, Joanne, à laquelle elle voue un amour fou et exclusif. Un jour, la sœur de son père fait irruption dans leur vie et Vicky se lance dans l’élaboration de son odeur. Elle est alors transportée dans des souvenirs obscurs et magiques ; elle y découvrira les secrets de son village, de sa famille et de sa propre existence.
Après Ava, Léa Mysius construit de nouveau un récit intime dans lequel le fantastique s'immisce peu à peu. Dans un village au pied des Alpes, dominé par les paysages grandioses des montagnes, une famille affronte son passé et une menace sourde, angoissante... Film hybride au fort pouvoir de fascination, Les cinq diables est aussi la confirmation d'une cinéaste.
 

Filmographie : "Ava"

 

 

 

LA PRESSE 

lemonde

Une mise en scène puissante, montant crescendo, assemblant de nouveaux personnages dans ce "jeu de famille" en forme de cadavre exquis, et un montage déstructuré, qui tient le spectateur en haleine.

 

positif logo

Un récit d'apprentissage qui flirte avec le cinéma de genre dans des images d'une incandescente beauté. 

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Léa Mysius, réalisatrice

Comment est né Les Cinq diables ?

De l’envie de faire exister ces personnages. Le scénario s’est construit comme une mosaïque à partir de l’idée d’une petite fille obsédée par les odeurs. Cela vient d’un intérêt très personnel pour le sujet. Depuis toute jeune, je m’entraîne à sentir, à reconnaître des odeurs et à les reproduire, allant de potions infâmes concoctées dans ma tendre enfance à, bien plus tard, des formations pour essayer de mieux comprendre l’extraction et la composition des parfums. Mais il ne s’agissait pas d’inscrire cette obsession dans le monde de la parfumerie, j’ai tout de suite cherché quelque chose de plus primitif, de plus purement sensoriel sans rapport avec l’industrie...