El buen patron

de Fernando León de Aranoa

Espagne / 2021 / 2h00

avec Javier Bardem, Manolo Solo, Almudena Amor... 

 

 

Un ex-employé viré qui proteste bruyamment et campe devant l’usine…
Un contremaître qui met en danger la production parce que sa femme le trompe…
Une stagiaire irrésistible…
A la veille de recevoir un prix censé honorer son entreprise, Juan Blanco, héritier de l’ancestrale fabrique familiale de balances, doit d’urgence sauver la boîte.
Il s’y attelle, à sa manière, paternaliste et autoritaire : en bon patron ?
Une semaine dans la vie d’un chef d’entreprise d’une PME familiale où Javier Bardem campe l’archétype du patron ultra libéral. Une bonne dose de cynisme et de mauvaise foi au service d’une satire sociale qui rime aussi avec comédie.
 
 
Filmographie : "Familia" ; "Barrio" ; "Les Lundis au soleil" ; "Princesas" ; "Invisibles" ; "Amador" ; "A perfect day" ; "Escobar"
 
 

 

 

LA PRESSE 

premiere

Javier Bardem excelle dans cette comédie savoureusement amorale qui marque le retour gagnant du réalisateur des Lundis au soleil.

 

cineuropa logo 2

Dans cette comédie noire solidement bâtie et frénétiquement rythmée sur les misères du monde du travail, Javier Bardem et Fernando León de Aranoa font rire avec brio.

 

ENTRETIENS 

Fernando León de Aranoa à propos de El Buen Patrón

Le « bon patron »

Habile, charmant et manipulateur, Blanco est le marionnettiste qui tire les ficelles de tout ce spectacle. Son entreprise produit des balances industrielles, mais le vieux modèle à deux plateaux qui se trouve à l'entrée principale de l'usine est détraqué et Blanco n’a aucun scrupule à en truquer l’équilibre. La balance est une métaphore universelle de la justice… 

 

Entretien avec Javier Bardem

Quelle est votre relation avec Fernando León de Aranoa ?

Nous nous connaissons depuis 20 ans, nous sommes amis, nous avons grandi ensemble, nous nous voyons et nous parlons souvent, je l'admire beaucoup en tant que personne, en tant que cinéaste, en tant que père, en tant que partenaire, en tant que compagnon. C'est une personne que je respecte et que j'aime. Lorsqu'il m'a proposé le film, notre dernière collaboration remontait à Escobar (2017), un tournage compliqué, hors de toute zone de confort, tant la sienne que la mienne, un travail très exigeant réalisé en un temps très condensé, mais un film dont lui, Penélope et moi sommes très fiers...