Incroyable mais vrai

de Quentin Dupieux

France / 2022 / 1h14

avec Léa Drucker, Alain Chabat, Benoît Magimel...  

 

 

Alain et Marie emménagent dans un pavillon. Une trappe située dans la cave va bouleverser leur existence. À la demande de son réalisateur, l’histoire de ce nouvel ovni ne sera pas plus dévoilée. L’on peut vous promettre pourtant un renouveau dans la manière de raconter ces folies absurdes, un film plus linéaire. Dupieux s’attaque à la question du temps à l’image de l’usure d’un couple. C’est aussi un film sur l’amour, la difficulté d’aimer ou la peur de ne plus l’être. Comment on accepte de vieillir ou pas. Et puis au fond, une oeuvre dont beaucoup s’accorde à dire, que Dupieux se lâche un peu plus, dévoile un peu plus ses questions personnelles, en somme un film plus intimiste. L’absurdité ne s’engourdit jamais de lourdeur scénaristique, tout est fin et même dans les scènes de pures comédies, le spectre du cinéaste et de sa vision du monde surgit, marquant un vrai talent de metteur en scène. Un Dupieux plus audacieux, qui étonnera à coup sûr son public encore une fois.
 

Filmographie : "Steak"; "Rubber"; "Wrong"; "Wrong Cops"; "Réalité"; "Au Poste!", "Le Daim", "Mandibules"...

 

 

 

LA PRESSE 

 

ENTRETIENS 

Entretien averc les acteurs et actrices

Incroyable mais vrai s'ouvre sur une scène ou Alain (Alain Chabat) et Marie (Léa Drucker) sont face caméra et disent ne pas savoir comment expliquer ce qui leur arrive, craignent qu'on les prenne pour des fous. Est-ce que c'est ce qui se passe quand on participe à un film de Quentin Dupieux ? 

Alain Chabat : J'ai toujours été surpris par la réputation de ses films. J'en pense l'exact inverse. Je comprends qu'on puisse les trouver « bizarre », mais pas d'être opaques ou radicaux. Encore moins sur ce film là, qui part d'un argument effectivement étrange mais qui ensuite est totalement limpide...