Tempura

de Akiko Ohku

Japon / 2020 / 2h13

avec Non, Kento Hayashi, Asami Usuda... 

 

 

À 31 ans, Mitsuko a toujours eu quelques difficultés avec les relations humaines. Perdue dans un Tokyo trop grand pour elle, elle se réfugie dans des cours de cuisine dont elle peaufine les recettes au sein de son petit appartement. Elle y trouve aussi le réconfort... de sa voix intérieure, avec laquelle les échanges ne sont pas toujours simples ! Jusqu’au jour où elle rencontre Tada, un collègue de travail bien plus jeune qu’elle... 
S’il y a bien un pays qui excelle dans l’art de rendre son cinéma savoureux, c’est celui dont la cuisine est classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Dans Tempura – beignets nippons très raffinés – on ne compte plus les séquences culinaires : toute la cristallisation amoureuse entre Mitsuko et Tada opère autour des plats qu'ils partagent, passerelles timides de leur affection respective. Comédie au potentiel imaginatif aussi exalté que celui de sa protagoniste, Tempura nous rappelle par son humour décalé que nous pouvons être à la fois notre pire et notre meilleur allié. Bonne dégustation !
 

Filmographie : "Tremble All You Want"

 

 

 

LA PRESSE 

Hanabi

Une comédie imaginative et vivifiante, portée par une actrice au sommet de son art .

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Akiko Ohku, réalisatrice

Comment en êtes-vous venue à la réalisation ?

Après avoir obtenu mon diplôme universitaire, j'ai travaillé comme secrétaire pendant environ quatre mois. J'ai tout de suite su que je n'étais pas faite pour ce métier, j'ai donc démissionné. J’ai alors essayé de devenir comédienne… Mais j’ai finalement dû reconnaître que je n'avais pas assez de talent pour réussir dans cette voie (rires). J’ai fui mon angoisse existentielle et mon sentiment d’échec en me réfugiant au cinéma pour y voir toutes sortes de films sauf des comédies, qui étaient trop douloureuses pour moi à regarder à cette époque. C’était mon seul moyen d’évasion et de résilience. Je pense que ces dix années passées à faire face à mon échec pour finalement l’accepter ont été très précieuses pour mon cinéma... 

 

A DECOUVRIR 

Introduction 

Ce n’est pas la première fois que la réalisatrice Akiko Ohku et la romancière Risa Wataya travaillent ensemble sur un film et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette collaboration s’avère toujours fructueuse. Après Tremble All You Want (2017), lauréat du prix du public au Festival international du film de Tokyo, c’est au tour de Tempura (2020) de le remporter pour la 30ème édition du même festival. Audelà d’un succès critique, c’est aussi un succès d’audience : l’appétit des spectateurs pour Tempura n’a pas décru pendant ses 11 premières semaines d’exploitation. Pourquoi une telle fascination ? Probablement parce que le film jette les bases d’une vraie révolution identitaire et romantique, en tout cas au Japon où les normes, l’éducation et les représentations contraignent les émotions collectives et les velléités de libre-arbitre individuelles, a fortiori quand on est une femme…