Indes Galantes

de Philippe Béziat

France /2020 / 1h48

 

 

C’est une première pour 30 danseurs de hip-hop, krump, break, voguing… Une première pour le metteur en scène Clément Cogitore et pour la chorégraphe Bintou Dembélé. Et une première pour l’Opéra de Paris. En faisant dialoguer danse urbaine et chant lyrique, ils réinventent ensemble le chef-d’œuvre baroque de Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes. Des répétitions aux représentations publiques, c’est une aventure humaine et une rencontre aux enjeux politiques que nous suivons : une nouvelle génération d’artistes peut-elle aujourd’hui prendre la Bastille ?
C'est cette aventure hors normes qui est retracée ici par Philippe Béziat. Des répétitions jusqu'aux représentations, le film donne la part belle aussi bien à la musique baroque qu'aux danses telles que le krump, le break ou le voguing. Ce mélange détonnant est enthousiasmant, et la confrontation de ces mondes a priori contradictoires donne un spectacle et un film à l'énergie électrisante. On en sort galvanisé tout autant par la beauté de la musique et des voix que par celle des performances dansées.