Déclarations des auteurs

Walter Bouvais, co-auteur

 

animal7

NOUS PARLONS D’ESPOIR ET DE SOLUTIONS

Mon métier d’éditeur du journal Terra eco m’a conduit à intégrer, découverte après découverte, rapport alarmant après «appel urgent», l’état de délitement de la Terre. C’en était presque devenu une petite musique, à laquelle on finirait par s’habituer. Début 2016, un article relatant la disparition annoncée des singes de la surface de la Terre d’ici 25 à 50 ans, m’a ébranlé. Nos enfants pourraient assister à la disparition de nos «cousins».

Jusqu’alors très attentif aux périls des dérèglements climatiques, j’ai orienté mes recherches vers le vivant, et les animaux sauvages en particulier.

Marqué par l’élan proposé par le film Demain, j’ai proposé à Cyril Dion de travailler ensemble sur ce thème.

Notre voyage au cœur de la sixième extinction des espèces nous a fait nous interroger sur la contradiction entre ce monde peuplé d’animaux si attachants, que les adultes partagent dans les histoires qu’ils racontent à leurs enfants, et notre monde réel, dans lequel nous détruisons la vie. Comme s’il existait deux mondes parfaitement hermétiques l’un à l’autre.

Pourtant, nous, les humains, faisons partie de la vie, comme les animaux sauvages. En participant à leur disparition – volontairement ou non – nous scions la branche sur laquelle nous sommes assis. La vie est un ensemble que l’on ne peut compartimenter. Tout se tient. Si les animaux sauvages disparaissent, nous serons entraînés dans leur chute.

A contrario, une réaction franche et massive est encore possible. Des spécialistes, des amoureux de la nature et des animaux, démontrent chaque jour que nous pouvons «réparer la Terre». Ces personnes magnifiques nous narrent de petites histoires, à l’instar du sauvetage du renard de Californie. Puis, d’autres histoires, plus engageantes, telles la réintroduction du lynx en Espagne ou celle, en cours, des ours dans les Pyrénées françaises. Ces histoires dessinent à leur tour un chemin possible, inspirant et ambitieux : celui du réensauvagement de la Terre.

L’humanité se situe à un tournant. C’est à elle de décider. En nous engageant résolument dans ce projet, nous pouvons ouvrir une page inédite de la civilisation, répondre à l’appel des enfants et de nos petits-enfants et nous réconcilier avec la vie.

 

 

(Dossier de presse)