compartimentn6 bandeau

Compartiment n°6

Hytti nro 6

de Juho Kuosmanen

Finlande, Russie, Estonie, Allemagne / 2021 / 1h47

avec Seidi Haarla, Yuriy Borisov, Dinara Drukarova... 

 

 

 

Compartiment n°6 débute par une soirée animée entre intellectuels moscovites. Laura, étudiante finlandaise réservée, ne s’y sent pas vraiment à sa place. La situation est d’autant plus difficile qu'elle vient d'apprendre que son amoureuse Irina ne l'accompagnera pas dans le voyage pourtant planifié ensemble. Laura part donc seule pour Mourmansk, afin d'étudier les pétroglyphes d’un site archéologique en mer arctique. Pendant plusieurs jours, elle partagera un compartiment – le n°6, évidemment – avec Ljoha, un Russe peu avenant et porté sur la vodka. Aussi bruyant et bordélique que Laura est discrète et peu sûre d'elle, il est loin d'être le compagnon idéal à l’intérieur de cet espace exigu. Tous deux vont pourtant devoir cohabiter pendant ce long trajet...

Seidi Haarla qui interprète Laura est de tous les plans, une véritable révélation. Elle donne de l’étoffe à son personnage pas forcément aimable, brut de décoffrage, dont la beauté atypique n’est pas une évidence. Au fil de ses étapes on découvre une Russie de l’arrière-ban, sans fard. Et cela confère une véracité, une authenticité, une vraie originalité à ce film d’un cinéaste qu’il ne faudra pas perdre de vue…

Filmographie : "Olli Mäki"

 

 

 

LA PRESSE 

tlrama

Cet intense deuxième long métrage de Juho Kuosmanen (Olli Mäki) exerce contre toutes les apparences, le charme d'In the Mood for Love ou d'un Lost in Translation. Un superbe éloge de l'imprévu et de l'éphémère.

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Juho Kuosmanen, réalisateur

Comment avez-vous découvert ce roman ? À quel moment avez-vous décidé d’en faire un film, et quel était pour vous l’intérêt principal de cette histoire ? Avez-vous décidé d’apporter des changements importants lors de l’adaptation du scénario ?

Ma femme l’a lu quand il est sorti en 2010. J’ai jeté un coup d’œil à la quatrième de couverture et je lui ai demandé si on pourrait l’adapter au cinéma. Elle a répondu : « Pourquoi pas, c’est une histoire intéressante »...