Eugéniebandeauyou2

 

Eugénie Grandet

de Marc Dugain avec Joséphine Japy, Olivier Gourmet, Valérie Bonneton... 1h45

Félix Grandet, autrefois maire de Saumur, vit maintenant avec sa femme et sa fille, Eugénie, dans une modeste maison de la ville, dans des conditions extrêmement précaires. Du moins en apparence, car le père Grandet jouit en réalité d’une immense richesse, qu’il dissimule par pingrerie à son entourage...

 

en savoir   bande annonce 


Téléchargements

eugeniegrandetaffiche 

Dossier de presse

 eugeniegrandetaffiche

Dossier pédagogique


Extrait du dossier pédagogique

Passionné d’Histoire, le romancier et cinéaste Marc Dugain s'est attaché dans ses œuvres à faire revivre les époques passées : la Première Guerre Mondiale et ses blessures dans La Chambre des officiers (adapté au cinéma par François Dupeyron), l’Union soviétique de Staline dans Une exécution ordinaire, l’Amérique des années Hoover dans La Malédiction d’Edgar, et plus récemment la Régence à travers l'adaptation au cinéma du roman de Chantal Thomas, L’Échange des princesses. Il s’attaque aujourd’hui à la France de la Restauration, en portant à l'écran un des plus grands romans d'Honoré de Balzac, Eugénie Grandet (publié en 1833). Ce « classique » de la littérature française a-t-il encore quelque chose à dire au public d'aujourd'hui ? C'est la grande réussite du film de nous plonger dans l'ambiance d'une petite ville de province à l'orée du XIXe siècle, tout en faisant ressortir ce que les personnages de cette "tragédie bourgeoise" ont d'intemporel : Felix Grandet (implacable Olivier Gourmet), à la fois avare archétypal et personnification du capitalisme naissant ; Eugénie (la vibrante Joséphine Japy), victime incarnée du patriarcat à qui le cinéaste offrira malgré tout une échappatoire. Le film constitue ainsi une belle porte d'entrée dans l'œuvre de Balzac et l'étude du roman réaliste...