modeleafficheLes intranquilles 

de Joachim Lafosse

Belgique, France, Luxembourg / 2021 / 1h58

avec Leïla Bekhti, Damien Bonnard, Gabriel Merz Chammah... 

 

 

 

 

Peintre reconnu, Damien déborde d’énergie dans la maison de vacances au bord de la Méditerranée où il passe quelques jours avec sa femme Leïla et leur jeune fils Amine. Demain, son galeriste débarque. Du coup, Damien répare les Solex en pleine nuit, prépare un vrai gueuleton, tout en multipliant les longueurs dans la piscine… Leïla la supplie: « Va te reposer… » Le lendemain, il fait un détour au service psychiatrique de l’hôpital local…Dans leur nouvelle maison, où Damien a installé son atelier de peintre et Leïla son atelier de restauratrice de meubles anciens, le comportement de l’homme, pris d’une folie créatrice en vue de sa prochaine expo, est de plus en plus erratique. Ni sa femme, ni son fils ne sont capables de le calmer ou de lui faire prendre son traitement...

Construit en étroite collaboration avec ses deux interprètes principaux, le film transcende totalement son sujet. D’abord par l’interprétation tout en finesse et contrastes de Damien Bonnard, jamais dans la démonstration, dans le bégaiement par rapport à ce que les scènes racontent et toujours dans un pas de deux incroyablement complice avec une Leïla Bekhti au diapason. Ensuite parce que la maladie n’est jamais le coeur du film mais une empêcheuse de tourner en rond pour que ce couple puisse vivre pleinement et sereinement cet amour qui les unit.

 

 

 

LA PRESSE 

CINEUROPA

L’une des grandes réussites des Intranquilles est de poser des questions théoriques et universelles de façon redoutablement incarnées par Bekhti et Bonnard, époustouflants de justesse et de sincérité dans cette partition de l’intime. C’est un travail d’orfèvre.

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Joachim Lafosse, réalisateur

Le film terminé est-il proche de ce que vous aviez en tête au départ ou, au contraire, le projet s’est-il beaucoup transformé ?

Le film vit comme j’ai toujours eu envie que vivent mes films, ce qui n’a pas toujours été le cas...