modeleafficheFrance 

de Bruno Dumont

France, Allemagne, Belgique, Italie / 2021 / 2h14

avec Léa Seydoux, Blanche Gardin, Benjamin Biolay... 

 

 

 

 

France de Meurs est journaliste. Mieux, France de Meurs est une star. Brushing impeccable et robes de créateurs, elle présente une émission de débat politique sur une chaîne d'informations. Elle se fait remarquer dans les conférences de presse en apostrophant le président de la République – séquence aussi surréaliste qu'hilarante. Elle se met également en scène dans des reportages chocs où elle arpente des territoires en guerre. Accompagnée de sa conseillère Lou, France de Meurs construit sa carrière en chassant l'audimat et les likes. Certes, elle délaisse un peu son mari, écrivain raté, et ne voit que très peu son fils mais l'essentiel n'est-il pas qu'elle ramène argent et célébrité dans leur foyer ? Bref, France fonce... Jusqu'au jour où elle renverse malencontreusement un jeune homme en scooter. Ce petit grain de sable fait dérailler à la fois l'amour médiatique qui la portait jusque-là et le regard qu'elle pose sur sa vie...

On le sait depuis quelques années maintenant, Bruno Dumont ose tout. Pour dresser le portrait grinçant d'un monde des médias totalement déconnecté du réel, il construit une sorte de roman-photo aux images criardes et aux couleurs saturées. D'un montage bancal d'une vraie fausse conférence de presse à un accident de voiture beaucoup trop hollywoodien, France applique le cynisme de son propos à sa propre mise en scène. En icône télévisuelle qui découvre peu à peu la vacuité de son existence, Léa Seydoux est impressionnante. Si dans un premier temps, le film est une critique féroce et volontairement caricaturale, il glisse ensuite, en même temps que son personnage et accompagné par la musique de Christophe, vers une forme de mélancolie. Décidément, Bruno Dumont est un drôle de cinéaste, résolument inclassable.

 

 

 

LA PRESSE 

lemonde

C'est un portrait d'époque d'une justesse hallucinée que nous tend France

 

paris match

Roman-photo grinçant et hilarant sur une Marie-Antoinette du paf entourée de sa cour de larbins, « France » dresse le portrait cynique d’un monde définitivement clivé et déconnecté où le réel et la fiction se confondent en un flot ininterrompus d’images dévitalisées.

Lire la critique 

 

ENTRETIENS 

Correspondance avec Bruno Dumont

Y a-t-il un événement, un fait précis, qui a déclenché l’envie de faire ce film, ou est-ce l’ambiance, le bruit médiatique ? 

France est l’histoire d’une femme journaliste-star d’une chaîne d’information en continu, sur fond d’un monde fortement déréglé par « le monde quasi-parallèle » des médias et des réseaux sociaux...