modeleaffichePeninsula

de Sang-Ho Yeon.

Corée du Sud / 2020 / 1h56

avec Dong-won Gang, Do-Yoon Kim, Jung-hyun Lee...

 

 

 

 

Quatre ans après Dernier train pour Busan et son épidémie de zombies la Corée est placée en quarantaine. Le soldat Jung Suk se voit recruté pour retourner dans "la péninsule" pour retrouver une coquette somme d’argent oubliée. En chemin, il découvrire avec son équipe de mercenaires que les morts-vivants ne sont pas le seul obstacle. Des survivants se sont aussi plutôt bien adaptés au territoire hostile. Le cinéaste Yeon Sang-ho expliquait en entrevue que Peninsula n’est pas une suite du précédent opus. En effet, le film n’emprunte que les événements de la catastrophe. Le style de la réalisation évolue vers une production encore plus orientée vers l’action. Les décors post-apocalyptiques impressionnent et les inspirations à la Mad Max se font bien sentir lors des nombreuses scènes de combats et de courses poursuites explosives. Attachez bien vos ceintures et ne clignez surtout pas des yeux pour ne rien manquer de ce spectacle survolté, Peninsula va vous tenir en haleine du début à la fin !

Filmographie : "Dernier train pour Busan"

 

 

 

LA PRESSE 

humanite

Avec "Peninsula" Yeon Sang-ho recycle avec brio l’imagerie musclée et ludique de John Carpenter et de la série Mad Max. 

 

inrocks

Une exploration pétaradante et presque festive de la survie en terre dévastée.

 

Plus de critiques 

 

DECOUVERTE

Les genres dans le cinéma coréen 

 

"Peninsula" en chiffres