Skip to main content

Les sept sampouraïs

Pour son 70ème anniversaire, l’un des plus grands films de tous les temps est de retour au cinéma dans une nouvelle version restaurée 4K. ⚔️


Au XVIe siècle, alors que le Japon est tourmenté par une série de guerres civiles, les paysans d'un village isolé tentent de résister aux exactions des bandes de brigands qui pillent leurs récoltes. Conscients de ne pouvoir résister seuls aux menaces de destruction, les habitants désolés décident de demander l’aide de samouraïs. Ils réussissent à s’attacher les services de Kambeï, un soldat encore tout ému d’avoir sauvé la vie d’un orphelin. Le valeureux samouraï, entouré de six autres guerriers, est à présent décidé à défendre le sort des paysans désarmés.

Un chef d’œuvre protéiforme, tout à la fois fresque épique, reconstitution historique, drame réaliste, étude psychologique, poème élégiaque, analyse de rapports sociaux, et réflexion sur le sens de l’engagement et de la vie

Bande-annonce

Générique

  • Réalisateur

    Akira Kurosawa
  • Scénaristes

    Akira Kurosawa et Shinobu Hashimoto

  • Durée

    1h20

  • Pays

    Japon

  • Titre original

    七人の侍 (Shichinin no samurai)

  • Date de sortie

    2 décembre 1955

  • Date de reprise Caméo

    3 juillet 2024

  • Distributeur

    The Jokers


Acteurs et actrices

  • Toshirô Mifune → Kikuchiyo

    Takashi Shimura → Kambei Shimada

    Keiko Tsushima → Shino

    Yukiko Shimazaki → La femme

    Kamatari Fujiwara → Le fermier Manzo

    Daisuke Katô → Shichiroji

    Isao Kimura → Katsushiro

    Minoru Chiaki → Heihachi

    Seiji Miyaguchi → Kyuzo

    Yoshio Kosugi → Le fermier Mosuke

    Bokuzen Hidari → Le fermier Yohei


Filmographie

Pour aller plus loin

Entretien avec Emmanuelle Nicot, réalisatrice

D’où vous est venue l’idée de DALVA ?

D’un imbroglio de plusieurs choses. D’abord, la thématique de l’emprise, qui m’est personnelle. Ensuite, lors de mon dernier court-métrage À L’ARRACHÉ, j’ai été en immersion dans un centre d’accueil d’urgence pour adolescents, et ce qui m’a frappée là-bas, c’est que tous ces enfants qui étaient là pour maltraitance avérée continuaient à faire bloc avec leurs familles considérant que la justice était injuste de les avoir placés. J’ai suivi deux de ces jeunes pendant des années et c’est ainsi que j’ai découvert le chemin qu’ils parcouraient entre la séparation avec leur famille jusqu’à leur «libération». À côté de ça, une de mes amies avait un père éducateur dont le travail consistait à extraire de leur domicile des enfants suspectés de subir des maltraitances pour les emmener en foyer. Un jour, cet éducateur a dû s’occuper d’une fillette de 6 ans vivant seule avec son père  : il s’est retrouvé face à cette petite fille hyper-sensualisée et sexualisée et qui était dans un jeu de séduction par rapport à lui. L’ensemble de ces éléments ont fait naître le projet DALVA. Je me suis demandée : que serait devenue cette fillette à 12 ans, à l’âge de la puberté et des premières histoires d’amour ?