Skip to main content

La mère de tous les mensonges

Face aux images manquantes, Asmae El Moudir met en scène les événements à l’aide de figurines, dévoilant alors les blessures de tout un peuple.


Casablanca. La jeune cinéaste Asmae El Moudir cherche à démêler les mensonges qui se transmettent dans sa famille. Grâce à une maquette du quartier de son enfance et à des figurines de chacun de ses proches, elle rejoue sa propre histoire. C'est alors que les blessures de tout un peuple émergent et que l’Histoire oubliée du Maroc se révèle.

Bande-annonce

Presse

  • Dalva trouve son énergie grâce à la présence enflammée de Zelda Samson et d'Alexis Manenti.

  • Un premier film d'une vraie justesse de ton.

  • Emmanuelle Nicot qui trouve le ton juste, évite tout manichéisme et se livre à un travail formel intéressant. Une bonne surprise.

  • Emmanuelle Nicot dresse un portrait saisissant qui ne tombe jamais dans le misérabilisme ou l’apitoiement, préférant décrire avec subtilité le processus long et douloureux d’une renaissance et d’un espoir.

  • Difficile de rester insensible devant ce premier long métrage coup-de-poing, à la forme heurtée, signé d’une jeune réalisatrice belge. Emmanuelle Nicot évoque avec subtilité les mécanismes de l’emprise au sein du cercle familial et parvient, au moyen d’ellipses, toujours à bonne distance, à réaliser un film digne et presque lumineux.

  • Filmée en 4/3, au plus près, souvent de dos, Zelda Samson prête son énergie bouillonnante, d’abord rebelle puis de plus en plus lumineuse à Dalva.

  • Un premier long qui vous prend aux tripes. Le portrait d'une renaissance, sans misérabilisme, avec une exceptionnelle Zelda Samson.

Générique

  • Réalisatrice

    Emmanuelle Nicot

  • Scénaristes

    Emmanuelle Nicot, Jacques Akchoti et Bulle Decarpentries

  • Durée

    1h20

  • Pays

    France, Belgique

  • Date de sortie

    22 mars 2023

  • Distributeur

    Diaphana


Acteurs et actrices

  • Zelda Samson → Dalva Keller

    Alexis Manenti  → Jayden Dorkel

    Fanta Guirassy → Samia

    Marie Denarnaud  → Zora

    Jean-Louis Coulloc'h  → Jacques Keller

    Sandrine Blancke  → Marina, la mère

    Maia Sandoz  → La psychologue

    Charlie Drach  → Lucile

    Roman Coustère Hachez  → Dimi

    Abdelmounim Snoussi → Shérif

    Babetida Sadjo  → La doctoresse


Filmographie

  • 1er film