lesparfumsaffiche2

Les parfums

2020

France

1h40

de Grégory Magne.

avec Emmanuelle Devos (Anne Walberg), Gustave Kervern (Arsène), Sergi López (Patrick Ballester), Grégory Montel (Guillaume Favre), Zelie Rixhon (Léa), William Sciortino...

lesparfumsaffichebandeannonce


Anne Walberg est une célébrité dans le monde du parfum. Elle crée des fragrances et vend son incroyable talent à des sociétés en tout genre. Elle vit en diva, égoïste, au tempérament bien trempé. Guillaume est son nouveau chauffeur et le seul qui n’a pas peur de lui tenir tête. Sans doute la raison pour laquelle elle ne le renvoie pas... 

"LES PARFUMS se meut à un rythme lent, que d’aucuns trouveront peut-être ennuyeux. Mais ce temps est propice à la transformation de ces deux êtres. Peu de récits, tels Intouchables ou Green Book : Sur les routes du Sud tiennent ainsi grâce à la singularité seule des personnages et à leurs deux brillants interprètes. Grégory Montel, pour qui le rôle a été écrit, apporte à Guillaume sa bonhomie et son humour tranquille, quand Emmanuelle Devos offre à Anne sa classe, sa timidité et sa fausse distance froide. On n’apprendra pas grand-chose des vies de Guillaume et Anne avant leur rencontre, perdus chacun dans leur bulle de vie, sans éclat. Si ce n’est leurs souvenirs qui jaillissent parfois, à l’évocation des odeurs de leur enfance, et chaque spectateur nostalgique de sa propre enfance, ne manquera pas d’y être sensible. LES PARFUMS se révèle donc un film lumineux, chaleureux et pudique, qui convoque un sens peu souvent utilisé au cinéma, mais ô combien puissant." Le Blog du Cinéma


La petite histoire

 Grégory Magne, qui pour l'occasion réalise son second long métrage après le grinçant L'air de rien (2012), a eu l'idée d'écrire et mettre en scène cette comédie lorsqu'il a été accroché par l'odeur particulière d'un parfum... Il se rappelle :

"Le réflexe, c'est de chercher qui peut bien le porter. Je me retrouve donc, pendant quelques instants, à observer les gens autour de moi, via ce prisme très particulier. Et je me mets à imaginer ce que pourrait être le quotidien d'une personne à l'odorat plus développé que la moyenne. Comment cette faculté pourrait modifier son rapport aux autres, avec quelles conséquences sur sa vie sociale et émotive, sur son caractère. Tout cela semblait propice à faire jaillir un personnage singulier et posait d’emblée un défi de scénario, de mise en scène, de réalisation : mettre les odeurs en images. C'est comme ça qu'est née Anne Walberg."




Actuellement

Prochainement

Bandes annonces