oskaretlilyaffiche2

Oskar & Lily

Ein bisschen bleiben wir noch

2020

Autriche

1h42

de Arash T. Riahi.

avec Leopold Pallua (Oskar), Rosa Zant (Lily), Christine Ostermayer (Erika), Alexandra Maria Nutz (Lehrerin), Markus Zett (Lehrer), Simone Fuith (Rut), Rainer Wöss (Georg), Anna Fenderl (Betty), Ines Miro (Mère)...

oskaretlilyaffichebandeannonce


Lily et Oskar, treize et huit ans, sont d'origine tchétchène. Installés en Autriche depuis six ans avec leur mère, ils vivent dans un petit appartement dont les murs ont été recouverts de photos d'animaux, jusqu'à reproduire la jungle... Jeux et univers d'enfants... Un soir, la police fait irruption dans l'appartement avec un avis d’expulsion. Pendant que leur mère s'enferme dans la salle de bain pour commettre l'irréparable, les enfants sont écartés et parviennent à s'enfuir. Les services sociaux décident de les placer dans deux familles différentes afin qu'ils ne revivent pas le drame familial indéfiniment et qu'ils se construisent dans des environnements stables. Mais évidemment, leur seule préoccupation sera de se retrouver et de retrouver leur mère...

Le réalisateur a nourri le film de plusieurs éléments autobiographiques, et il s’en dégage ainsi une véritable sincérité. De nos jours en Autriche, l’expulsion de réfugiés est un acte politique violent et très fréquent, de même que l’éviction ou la détention d’enfants, de familles et de réfugiés politiques. Le film dépasse la classe moyenne autrichienne pour évoquer les Européens confrontés à ces situations complexes, tout en étant assez intelligent pour éviter les clichés et le manichéisme. Il soulève l’interrogation suivante : sommes-nous prêts à être bons, même quand personne n’est pas là pour le voir ?


La petite histoire

L’histoire d’Oskar & Lily accompagne Arash T. Riahi depuis 2013. Le réalisateur s'était vu proposer un scénario déjà existant, mais le roman dont le film est adapté date des années 1990 et n’a rien de politique. Il a alors décidé d’en reprendre l’essentiel, à savoir l’histoire de deux enfants séparés de leur mère qui souffre de troubles psychiques et placés dans différentes familles d’accueil, et d'ajouter un contexte politique. Il confie : "Monika Helfer est une femme extraordinaire, elle a été très coopérative et m’a donné la liberté de jongler avec son matériau, de transformer certains éléments ou d’en apporter de nouveaux. Elle a été très heureuse du résultat. J’ai cherché à comprendre comment les enfants perçoivent la réalité qui les entoure et tentent, par leur propre comportement, de transformer celui des gens auxquels ils sont confrontés. De ce point de vue, le roman recelait beaucoup de poésie et de subtilités que j’ai pu reprendre. Oskar & Lily se focalise sur une famille de réfugiés tchétchènes qui vit en Autriche depuis déjà six ans, les enfants parlent parfaitement l’allemand et ont presque oublié leur propre langue. C’est ce qui nous est arrivé, à moi et mes frères et sœurs, lorsque Oskar et Lily nous avons quitté l’Iran pour l’Autriche : Oskar a l’âge que j’avais alors et j’ai nourri son personnage de nombreux éléments autobiographiques." 




Actuellement

Prochainement

Bandes annonces