darkwatersaffiche2

Dark Waters

2019

Etats-Unis

2h07

de Todd Haynes.

avec Mark Ruffalo (Rob Bilott), Anne Hathaway (Sarah Barlage Bilott), Tim Robbins (Tom Terp), Bill Pullman (Harry Dietzler), Bill Camp (Wilbur Tennant), Victor Garber (Phil Donnelly), Mare Winningham (Darlene Kiger), William Jackson Harper (James Ross), Louisa Krause (Carla Pfeiffer), Kevin Crowley (Larry Winter)...

darkwatersaffichebandeannonce


Robert Bilott est un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques. Interpellé par un paysan, voisin de sa grand-mère, il va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par une usine du puissant groupe chimique DuPont, premier employeur de la région. Afin de faire éclater la vérité sur la pollution mortelle due aux rejets toxiques de l’usine, il va risquer sa carrière, sa famille, et même sa propre vie... 

"Une dénonciation cinglante et redoutablement menée par Todd Haynes sur l’empoisonnement que la société DuPont commet depuis plus de quarante ans aux Etats-Unis … et dans le monde. Un choc cinématographique." A voir à Lire

"Le cinéaste de Loin du paradis réalise un film-dossier efficace et émouvant, porté par une mise en scène somptueuse." Télérama


La petite histoire

 C’est Mark Ruffalo et la société de production Participant qui ont proposé Dark Waters à Todd Haynes, un an après que l’article de Nathaniel Rich a été publié dans le New York Times Magazine. Lorsque le réalisateur l'a découvert, il a logiquement été choqué par cette affaire que Rob Bilott, avocat pugnace, a révélé malgré lui. Il se rappelle : "Ce matériau allait se révéler complexe à fictionnaliser... En attendant, il pointait du doigt les innombrables pratiques malhonnêtes de grandes entreprises qui enfreignaient la loi depuis quelques années – et continuaient de le faire. Des pratiques qui restent d'une terrible actualité sociale et politique. Si l’on songe aussitôt à plusieurs réalisateurs talentueux pour porter ce projet à l'écran, Mark avait pensé à moi sans que je puisse m'expliquer pourquoi.

Même si Todd Haynes s'est déjà inspiré de personnages réels dans ses films, le niveau de réalisme attendu pour Dark Wates était inédit pour le réalisateur. En compagnie de son équipe, il a tourné en décors naturels à Cincinnati et en Virginie-Occidentale, et le plus souvent par un hiver très rigoureux. Le metteur en scène a pu filmer sur les lieux mêmes de l'action et intégrer au casting des comédiens non-professionnels recrutés sur place."Cette spécificité géographique et temporelle se retrouve dans le langage visuel : nous avons eu recours à une approche quasi-documentaire pour créer une unité entre les lieux de tournage, très contrastés, et souligner leur interdépendance. Ce qui en ressort est un paysage américain complexe, parfois contradictoire, mais où le pouvoir économique est clairement identifié – même s'il est aussi confronté à ses propres limites", précise-t-il.