matthiasetmaximeaffiche2

Matthias & Maxime

2019

Canada

1h59

de Xavier Dolan.

avec Xavier Dolan (Maxime), Harris Dickinson (McAfee), Anne Dorval (Manon), Alexandre Bourgeois (Julien), Gabriel D'Almeida Freitas (Matthias), Catherine Brunet (Lisa), Antoine Pilon (Brass), Pier-Luc Funk (Rivette), Marilyn Castonguay (Sarah), Adib Alkhalidey (Shariff)...


Deux amis d’enfance s’embrassent pour les besoins d’un court-métrage amateur. Suite à ce baiser d’apparence anodine, un doute récurrent s’installe, confrontant les deux garçons à leurs préférences, bouleversant l'équilibre de leur cercle social et, bientôt, leurs existences. On a beaucoup parlé de ce film comme un retour aux sources du cinéaste. Or, Xavier Dolan tourne pour la première fois un film de bande. Tous unis par l’amitié, ce groupe d’une jeunesse éclatante s’écarte de plus en plus pour laisser place à la romance de deux personnes. Encore une fois le cinéaste québécois, recueille l’émotion avec une rare intensité. C’est un tournant dans la carrière du réalisateur. On retrouve bien évidement ses thèmes fétiches, mais pour une fois le cinéaste met en scène une multitude de personnages. Dolan s’est entouré de ses propres amis, comme une nécessité de filmer quelque chose qui lui est cher. Le film est beau, plein de fraîcheur, d'émotions, jalonné de répliques à tomber par terre et bien sûr on y trouve un Xavier Dolan à son apogée, en amoureux discret. Du grand cinéma ! 


La petite histoire

Matthias & Maxime parle, pour Xavier Dolan, des différentes amitiés qui ont traversé sa vie. Le metteur en scène explique : "Trouver ma place aura été, comme pour la plupart du monde, j’imagine, l’histoire de ma vingtaine. J’ai, par amour, et cherchant à remédier à un sentiment d’imposture, fait un fou de moi plus souvent qu’à mon tour. Le succès s’accompagne d’isolement et avant que j’aie pu m’en rendre compte j’étais, après avoir franchi mon premier quart de siècle, seul, les trois quarts du temps."
"Mais depuis quelques années, j’ai vu se poser sur ma route quelques personnes qui, se trouvant au bon endroit, au bon moment, sont devenues pour moi des phares. Je les ai laissées entrer chez moi, et elles ne sont plus reparties. J’ai donc pu, ces derniers temps, découvrir ou redécouvrir des humains avec qui, avant d’être réalisateur ou scénariste, j’ai pu être moi-même. Ce que j’ai donné et parfois perdu en amour, avec eux je l’ai retrouvé. Je crois qu’au fond, davantage que de faire des films, dans la deuxième moitié de ma vingtaine, je me suis fait des amis. Matthias et Maxime parle d’amitiés comme celles-là.