troisjoursetunevieaffiche2

Trois jours et une vie

2019

France

2h00

de Nicolas Boukhrief.

avec Margot BancilhonCharles BerlingSandrine BonnaireAlice D'Hauwe (Valentine), Pablo PaulyPauline Sakellaridis (Emilie, enfant), Dimitri StorogePhilippe Torreton...


1999 - Olloy - Les Ardennes belges.
Un enfant vient de disparaître. La suspicion qui touche tour à tour plusieurs villageois porte rapidement la communauté à incandescence. Mais un événement inattendu et dévastateur va soudain venir redistribuer les cartes du destin…

"Nicolas Boukhrief adapte le thriller de Pierre Lemaître et signe, derrière une série B redoutable, un beau portrait d'enfance brisée. (...) On peut voir ce thriller comme une porte entrouverte sur la vie, le rêve et le cinéma. Une série B métaphysique dont la fin, sublime, vous hante pour longtemps." Première


La petite histoire

Nicolas Boukhrief était en train de travailler sur son nouveau projet quand il a reçu par mail la proposition de Pierre Lemaitre (Au revoir là-haut) de mettre en scène Trois jours et une vie. Très occupé par l'écriture de son scénario, le cinéaste n'a rien promis à l'écrivain mais a tenu à lire son script. Fasciné par ce dernier, Boukhrief a décalé la mise en chantier de son film pour se consacrer à Trois jours et une vie"J‘ai été ému et captivé, évidemment, par l‘histoire de ce si jeune meurtrier, de ce... « coupable innocent ». Qui tient plus en effet du roman noir que du film de genre ou de la banale et prévisible histoire policière. Un roman noir très actuel, par certains aspects, puisque votre trame est d‘une brûlante et douloureuse actualité à voir l‘étrange excitation qui s‘empare du public et des médias chaque fois qu‘un fait divers impliquant un enfant est signalé... Mais j‘ai également retrouvé dans votre scénario une sorte d‘« éternel du cinéma français » qui le met définitivement à l‘abri du sordide", a répondu Boukhrief à Lemaitre. 

Nicolas Boukhrief, dans son échange de mails avec Pierre Lemaitre, a tenu à lui faire part de ce que lui évoquait son scénario : "Pour tout vous dire, j‘ai pensé à Simenon. Ce Simenon qui du Panique de Duvivier aux Fantômes du Chapelier de Chabrol a inspiré tant de films marquants. Des films qui avançaient par la puissance de leurs caractères (et des acteurs qui les interprétaient) bien plus que par des coups de manip. faciles de leurs scénaristes, ou des « twists » spectaculaires, mais souvent imbéciles, comme le veut la grande mode d‘aujourd‘hui. J‘ai cité Simenon et ses illustrateurs, je voudrais ajouter un autre nom qui s‘est imposé à mon esprit tout au long de cette lecture. Celui de Fritz Lang. Je ne veux pas simplement parler de son intérêt pour les petits faits divers qui peuvent donner de bonnes histoires, mais de l‘énergie qui court à travers nombre de ses films, où les personnages sont essentiellement régis par leurs pulsions. Et puis tiens, je vais rajouter un troisième nom : François Truffaut. Pour Les 400 coups. Pour un film ressenti, au moins dans sa première partie, à travers les yeux d‘un adolescent."