dieuexisteaffiche2

Dieu existe, son nom est Petrunya

Gospod postoi, imeto i' e Petrunija

2019

Macédoine / Belgique / France

1h40

de Teona Strugar Mitevska.

avec Zorica Nusheva (Petrunya), Labina Mitevska (Journaliste Slavica), Stefan Vujisic (Jeune officier Darko), Suad Begovski (Le prêtre), Simeon Moni Damevski (Inspecteur Milan), Violeta Sapkovska (Vaska), Petar Mircevski (Stoyan), Andrijana Kolevska (Blagica), Nikola Kumev (Officier Vasko), Bajrush Mjaku (Le Procureur)...


À Stip, petite ville de Macédoine, tous les ans au mois de janvier, le prêtre de la paroisse lance une croix de bois dans la rivière et tous les hommes se jettent à l’eau glacée pour l’attraper. C’est un rituel sacré : bonheur et prospérité sont assurés à celui qui parvient à l’attraper. Mais ce jour-là… C’est une femme qui s’empare de la croix ! Ses concurrents sont furieux mais Petrunya tient bon : elle a gagné sa croix, elle ne la rendra pas. Au travers d'un fait divers d'apparence anodine, devenant presque une affaire d’État, le scénario, malin, stigmatise avec bonheur le machisme ambiant, tournant gentiment en ridicule le comportement des extrémistes comme celui des partisans d'une tradition stricte. Sans apporter de réponses, le film pose la question de l’équilibre entre tradition et modernité, et de la manière dont on peut amender la tradition, pour qu’elle puisse, par exemple, inclure le deuxième sexe… On assiste littéralement à l’éclosion d’un personnage lumineux. Le résultat est tout simplement jubilatoire ! 

Un film qui s'élève contre la tradition et le patriarcat avec brio, et une touche de punk.