lheuredelasortieaffiche2

L'heure de la sortie

2018

France

1h43

de Sébastien Marnier.

avec Laurent Lafitte (Pierre), Emmanuelle Bercot (Catherine), Luàna Bajrami (Apolline), Victor Bonnel (Dimitri), Pascal Greggory (Poncin), Véronique Ruggia (Françoise), Gringe (Steve), Grégory Montel (Michel), Thomas Scimeca (Victor), Thomas Guy (Brice)...


Lorsque Pierre Hoffman intègre le prestigieux collège de Saint Joseph il décèle une hostilité diffuse et une violence sourde dans sa classe. Est-ce parce que leur professeur de français vient de se jeter par la fenêtre en plein cours ? Parce qu’ils sont une classe pilote d’enfants surdoués ? Parce qu’ils semblent terrifiés par la menace écologique et avoir perdu tout espoir en l’avenir ? De la curiosité à l’obsession, Pierre va tenter de percer leur secret... Sébastien Marnier réalise un deuxième film à l’ambiance électrisante, le suspens y est encore plus maîtrisé que dans son premier long métrage. Le jeu de Laurent Laffite sérieux et grave est digne des plus grands polars. Le film semble même habiter le genre du fantastique tant les plans sur les élèves rappellent l’esthétique d’épouvante d’un John Carpenter des années 80. L’ Heure de la sortie est un film qui bouscule le cinéma de genre comme il bouscule le répertoire de ces acteurs. Un moment de cinéma qui saisit habilement le spectateur dans une intrigue bien ficelée et intelligente.


La petite histoire

 Après Irréprochable porté par une Marina Foïs inquiétante, Sébastien Marnier revient au thriller avec L'Heure de la sortie, son second long métrage qui est une adaptation d'un roman de Christophe Dufossé, sorti en 2002. Le réalisateur explique : "J’ai longtemps espéré que ce soit mon premier film, mais il était certainement trop ambitieux pour un coup d’essai. Alors je l’ai mis de côté, sans jamais en faire le deuil. Même lorsque je travaillais sur Irréprochable, j’en parlais à ma productrice, Caroline Bonmarchand, qui était aussi très intéressée par le projet et m’a poussé à le reprendre. Dix ans après la première version du scénario, je me suis mis en tête de le réécrire intégralement, sans passer par une nouvelle lecture du roman."