diamantinoaffiche2

Diamantino

2018

Portugal / France / Brésil

1h32

de Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt.

avec Carloto Cotta (Diamantino Matamouros), Cleo TavaresAnabela MoreiraMargarida MoreiraCarla MacielChico ChapasJoana BarriosMaria LeiteFilipe VargasHugo Santos SilvaVítor de Almeida...


Magnifique, candide et attachant, Diamantino est l’icône planétaire du football, un héros flamboyant touché par la grâce. Quand soudain, en pleine Coupe du Monde, son génie s’envole dans les vapeurs roses de ses visions magiques, sa carrière est stoppée net. Problème : il ne connaît rien d’autre.
La star déchue, devenue objet de risée nationale, découvre alors le monde – les autres. Le voilà embarqué dans maintes péripéties qui mutent en odyssée : conspiration familiale (ses deux soeurs n’en veulent qu’à sa fortune), manipulations génétiques
délirantes, crise des réfugiés, complotisme de l’extrême-droite… Et, au beau milieu de cette tragédie, où son chat semble être son dernier supporter, pourtant, surgit l’Amour. Le vrai. C’était écrit.

Nourri de culture pop, de comédies hollywoodiennes et de tragédies grecques, Diamentino, plébiscité à Cannes (Semaine de la Critique), est « un ovni… inventif et léger… riche et foisonnant…».


La petite histoire

Diamantino mêle blanchiment d’argent, clonage de stars de foot, machinations fascistes, jumelles diaboliques et chiots géants. C’est un mashup / science-fiction, de film d’horreur, de polar et de comédie romantique. Un conte de fées noir pour adultes. "Loin d’être construit comme un faux-semblant de pays imaginaire à la “Il était une fois”, ce conte est ancré dans les conflits et ce qui nous préoccupe aujourd’hui. C’est l’histoire de deux amants maudits, perdus au milieu de la crise des réfugiés, des Panama Papers et en pleine montée de l’extrême droite", confient les réalisateurs Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt. 

Gabriel Abrantes et Daniel Schmidt souhaitaient un personnage principal simple, iconique et charismatique, comme Balthazar dans Au hasard Balthazar de Robert Bresson"Nous avons imaginé un duo romantique improbable, drôle et charmant comme Audrey Hepburn et Cary Grant dans L’impossible monsieur bébé. Nous désirions mettre en oeuvre un récit politique et schizophrène qui serait le miroir de l’insanité de notre réalité politique actuelle, à la South Park, ou à la Jeux dangereux de Lubitsch, jusqu’à Iron Man… On visait un conte de fées simple comme Cendrillon. Diamantino est une icône, un mythe, qui se retrouve dans une histoire d’amour charmante et improbable, empêtré dans une myriade de machinations politiques mais où « tout est bien qui finit bien »."