Introduction 

Après avoir travaillé durant toute une décennie sur des films internationaux avec des budgets très conséquents – SNOWPIERCER & OKJA – Bong Joon Ho revient dans son pays et sa langue d’origine pour un film à priori plus intimiste mais dont la réalisation, elle, est peut-être plus ambitieuse encore.

parasitebandeannoncePARASITE n’est donc pas seulement le nouveau film de Bong Joon Ho, mais bel et bien le début d’une nouvelle étape dans la carrière du cinéaste coréen. 

Ce mélange d’humour noir, de satire sociale, et de suspense est typique du style de Bong Joon Ho, et néanmoins, il est difficile de trouver un autre film de sa filmographie qui ressemble à PARASITE. 

À une époque où la concentration des ressources dans les mains des puissants et l’accroissement des inégalités ne montrent aucun signe de ralentissement et où de larges couches de la population mondiale se sentent de plus en plus désespérées, la tentation est grande de blâmer les autres et de promouvoir des solutions faciles et unilatérales. Ce que PARASITE propose, c’est une allégorie complexe et sincère des défis auxquels nous devons faire face dans un monde où la coexistence des classes sociales est un idéal particulièrement dur à atteindre.

(Dossier de presse)