Téléchargements :


A propos du film

 

Detroit

Été 1967. Les États-Unis connaissent une vague d’émeutes sans précédent. La guerre du Vietnam, vécue comme une intervention néocoloniale, et la ségrégation raciale nourrissent la contestation.

À Detroit, alors que le climat est insurrectionnel depuis deux jours, des coups de feu sont entendus en pleine nuit à proximité d’une base de la Garde nationale. Les forces de l’ordre encerclent l’Algiers Motel d’où semblent provenir les détonations. Bafouant toute procédure, les policiers soumettent une poignée de clients de l’hôtel à un interrogatoire sadique pour extorquer leurs aveux. Le bilan sera très lourd : trois hommes, non armés, seront abattus à bout portant, et plusieurs autres blessés…

 en savoir 


 Extrait dossier de presse

 Avant de nous plonger au cœur des émeutes de Detroit, Kathryn Bigelow souhaitait exposer au spectateur le contexte sociohistorique qui a alimenté les violences et la vie culturelle de la ville en 1967. « Comme j’admire depuis longtemps l’œuvre du grand peintre noir Jacob Lawrence, sa série de panneaux sur la migration des Noirs Américains – la ‘Migration Series’ – me semblait idéale pour évoquer les décennies de ségrégation raciale qui ont abouti aux émeutes des années 60, reprend la réalisatrice. C’est ce qui m’a permis de mieux sensibiliser le spectateur à la colère et au sentiment d’injustice qui couvaient depuis si longtemps et qui ont mené le pays à l’affrontement ».


téléchargements :

 dossier de presse