The Rider

2017

Etats-Unis

1h45

de Chloé Zhao.

avec Brady Jandreau (Brady Blackburn), Tim Jandreau  (Wayne Blackburn), Lilly Jandreau (Lilly Blackburn), Cat CliffordTerri Dawn PourierLane ScottTanner LangdeauJames CalhoonDerrick Janis (Victor Chasinghawk)...


Le jeune cowboy Brady Blackburn, dresseur de chevaux au talent inégalé et étoile montante de l'univers du rodéo, se voit interdit de remonter en selle, après un grave accident. De retour chez lui, à la réserve indienne de Pine Ridge, dans le Dakota du sud, Brady doit trouver une nouvelle raison de vivre… Chloé Zhao poursuit la démarche débutée avec Les Chansons que mes frères m’ont apprises, son premier long métrage. La réalisatrice a de nouveau installé sa caméra dans la réserve indienne de Pine Ridge. The Rider dresse le portrait émouvant d’un jeune homme exalté et en crise et d’une communauté restée en marge de la société américaine. Elle filme les laissés-pour-compte du rêve américain, sans tonalité larmoyante. L’autre force de The Rider est d’assumer une dimension westernienne, Chloé Zhao revisite la mythologie du Far West : les corps tatoués ou blessés remplacent les silhouettes viriles et saines de John Wayne ou Gary Cooper, les panoramas majestueux et l’intelligence avec laquelle elle utilise un décor naturel placent la réalisatrice dans la digne descendance des John Ford ou Anthony Mann. Modèle de sensibilité et de rigueur filmique, The Rider est un joyau que l’on ne peut que défendre.


La petite histoire

 C’est en 2013 à la réserve indienne de Pine Ridge, sur le tournage de son premier film Les chansons que mes frères m’ont apprises, que Chloé Zhao a rencontré un groupe de cowboys Lakota. Malgré le teint clair que certains d’entre eux peuvent avoir, ils sont nés et ont grandi dans la réserve et sont à la fois des Sioux Lakota Oglala et d’authentiques cowboys. Ils portent des plumes à leurs chapeaux en l’honneur de leurs ancêtres Lakota – des cowboys indiens – une réelle contradiction américaine. Ils ont exercé sur Chloé Zhao une fascination telle, que certains ont été retenus pour des rôles secondaires dans son film. 
En 2015, lors d’une visite dans un ranch de la réserve de Pine Ridge, la réalisatrice a rencontré un cowboy Lakota âgé de vingt ans, nommé Brady Jandreau. Brady est un membre de la tribu Sioux des Brûlés et réside actuellement à Pine Ridge. Dresseur et adepte de la discipline du cheval sauvage, il vit en homme de la terre. Il chasse sur sa monture, pêche dans les eaux de la White River, passe le plus clair de son temps à travailler auprès des chevaux sauvages, s’appliquant à les débourrer et les dompter jusqu’à ce qu’ils soient aptes à la vente. 

Lorsqu'il était à l'hôpital, Chloé Zhao a rendu visite à Brady et ils se sont entretenus par rapport à ce qui l’anime dans le rodéo au point de risquer sa vie. "Le mois dernier, nous avons dû abattre Apollo (un des chevaux que dressait Brady) parce que sa patte a été grièvement entaillée par des barbelés. Si un animal dans les parages était blessé comme je l’ai été, il se ferait piquer. On m’a gardé en vie au motif que je suis un humain, mais cela ne suffit pas. Je suis inutile si je ne peux pas accomplir ce à quoi je suis destiné", a expliqué Brady à la réalisatrice. Au-delà des difficultés financières qui ont découlé de cet accident, la réponse de Brady a fait réfléchir Chloé sur l’impact psychologique que ces blessures peuvent causer sur des jeunes hommes comme lui — ce qu’ils doivent ressentir en inhibition aucune. La cinéaste a alors décidé de tourner un film sur le combat de Brady, tant sur le plan physique qu’émotionnel, tandis qu’il fait face à ses blessures.