Pentagon Papers

The Post

2017

Etats-Unis

1h55

de Steven Spielberg.

avec Meryl Streep  (Kay Graham), Tom Hanks (Ben Bradlee), Sarah Paulson (Tony Bradlee), Bob Odenkirk (Ben Bagdikian), Tracy Letts (Fritz Beebe), Bradley Whitford (Arthur Parsons), Bruce Greenwood (Robert McNamara)Matthew Rhys (Daniel Ellsberg), Alison Brie (Lally Graham), Carrie Coon (Meg Greenfield)...


1971, la première directrice du journal The Washington Post, Katharine Graham (Meryl Streep) s'associe à son rédacteur en chef Ben Bradlee (Tom Hanks), pour dévoiler un scandale d'État monumental et combler son retard par rapport au New York Times qui mène ses propres investigations. Ces révélations concernent les manoeuvres de quatre présidents américains, sur une trentaine d'années, destinées à étouffer des affaires très sensibles. Au péril de leur carrière et de leur liberté, Katharine et Ben vont devoir surmonter tout ce qui les sépare pour révéler au grand jour des secrets longtemps enfouis. Dans la lignée de Lincoln et Le Pont des espions, Steven Spielberg cède sa casquette du roi du divertissement, pour se coiffer d’un feutre d’enquêteur historique, de journaliste. Il nous passionne pour une époque où le Washington Post n’est pas encore celui du scandale du Watergate, que Les Hommes du président a glorifié et immortalisé. Il est une feuille locale, sans réel rayonnement, se battant avec des informations de seconde importance. Sous la plume experte de Josh Singer, scénariste de l’oscarisé Spotlight, exaltant les pouvoirs des mots, par les voix de Tom Hanks et Meryl Streep qui tentent d’anéantir le mutisme ambiant. Duo brillant qui, à chaque scène, hisse Pentagon Papers au-dessus de la mêlée, lui insuffle autant sa puissance, sa rage, que son coeur. Une leçon de mise en scène engagée, captivante et stimulante.


La petite histoire

 En 1971, le Washington Post rendit public des extraits du document classé secret défense "United States-Vietnam Relations, 1945-1967: A Study Prepared by the Department of Defense". Emanant du département de la Défense, comptant pas moins de 7000 pages, celui-ci détaillait l'implication politique et militaire américaine dans la guerre du Vietnam. Sa publication éclaboussa la classe politique US de l'époque. Pentagon Papers ("Papiers du Pentagone") désigne ce document dans le langage populaire. 

Avec Pentagon Papers, Steven Spielberg s’intéresse pour la première fois à l’Amérique des années 1970. Le célèbre metteur en scène est un habitué des films se déroulant dans le passé, mais il n'avait jamais réalisé un long métrage avec les Etats-Unis de cette décennie comme cadre spatio-temporel (si l'on excepte les films se déroulant dans le présent sortis dans les années 1970 comme Les Dents de la mer par exemple et également Munich, qui se passe dans les 70's mais qui prend place principalement ailleurs qu'en Amérique).