Eraserhead

Eraserhead

1977

Etats-Unis

1h29

de David Lynch.

avec Jack Nance (Henry Spencer), Charlotte Stewart (Mary X), Allen Joseph (Mr. X), Jeanne Bates (Mrs. X), Peggy Lynch (La personne qui creuse dans l'allée), Jack Fisk (Man in the Planet), Judith Anna Roberts (La fille qui traverse le hall), Laurel Near (La femme dans le radiateur)...


Henri Spencer épouse une femme qu'il a peut-être mise enceinte. Mais celle-ci l’abandonne et lui laisse le bébé, un petit être difforme. Il s'enfonce dans un univers fantasmatique pour fuir cette cruelle réalité. « Eraserhead » c'est le premier film, ahurissant, sidérant, de David Lynch. Il ne ressemble à rien de connu. Un sommet de l'étrange, du bizarre, qui plonge le spectateur dans une atmosphère dérangeante. Techniquement irréprochable, dopé par une bande-son proche de la musique industrielle, l'odyssée de cet homme incapable d'affronter sa monstrueuse progéniture et se réfugiant dans un univers parallèle est sans doute la meilleure représentation d'un cauchemar jamais fixée sur pellicule. L'acte de naissance d'un cinéaste majeur.


La petite histoire

 Stanley Kubrick a voulu que les acteurs de Shining regardent Eraserhead (parmi d'autres films) afin d'être dans les meilleures dispositions pour tourner dans un film d'horreur.

Face aux retards de production, David Lynch avait fait de la chambre de Henry, le personnage principal, sa propre chambre pendant le tournage.

Eraserhead est le tout premier film de David Lynch, tourné en noir et blanc, autoproduit pour 20 000 dollars et basé sur un scénario d'une vingtaine de pages.

Jack Nance ne s'est jamais inquiété de savoir ce que voulait dire Eraserhead, arguant que"ce n'était qu'un film". David Lynch lui-même refuse de donner toute interprétation au film.