modeleafficheAdolescentes

de Sébastien Lifshitz.

France / 2019 / 2h15

 

 

 

 

 

 

 

Emma et Anaïs sont inséparables et pourtant, tout les oppose. Adolescentes suit leur parcours depuis leur 13 ans jusqu’à leur majorité, cinq ans de vie où se bousculent les transformations et les premières fois. A leur 18 ans, on se demande alors quelles femmes sont-elles devenues et où en est leur amitié. A travers cette chronique de la jeunesse, le film dresse aussi le portrait de la France de ces cinq dernières années... 

"Tant au niveau social que psychologique, les deux jeunes filles sont très antagonistes. L’une vient d’un milieu bourgeois et instruit, l’autre d’un monde plus populaire. Emma et Anaïs sont pourtant très copines. Le film dresse à travers ce double portrait, la chronique d’une amitié à l’épreuve du temps. "Anaïs et Emma, si dissemblables et si complémentaires, sont devenues, à la marge de Jacques Demy, mes demoiselles de Brive !" annonce Sébastien Lifshitz. Le regard délicat du réalisateur sur l’adolescence se révèle être aussi une enquête sur les familles et sur les déterminismes sociaux qui dirigent l’éducation des ados. Après Les Invisibles (2012) en sélection officielle au festival de Cannes et Bambi (2013) primé au festival de Berlin, Sébastien Lifshitz nous offre un documentaire tout en finesse dont on sort grandi." ABC Toulouse

Filmographie : "Presque rien", "La Traversée", "Wild Side", "Plein sud", "Les Invisibles", "Bambi"...

 

 

 

LA PRESSE 

avoiralire

A part Depardon, seul Sébastien Lifshitz est capable de faire des petits gestes du quotidien une oeuvre d'art intense, qui met en symbiose le cycle des saisons avec celui des âmes.

Lire la critique  

 

Plus de critiques  

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Sébastien Lifshitz, réalisateur

Pourquoi 12 ans comme point de départ pour vos deux héroïnes ?

Parce que justement c’est un départ mais aussi une arrivée. A cet âge clef, on abandonne l’enfance mais en même temps perdure une certaine inconscience et une innocence du monde...