modeleafficheEma

de Pablo Larraín.

Chili / 2019 / 1h42

avec Gael García Bernal, Mariana Di Girolamo, Santiago Cabrera... 

Horaires des séances 

 

 

 

 

Ema oublie tous ses soucis lorsqu’elle se déhanche dans les rues de Valparaíso aux sons envoûtants du reggaeton. Dans le privé, pourtant, la jeune danseuse se retrouve face au néant: son fils adoptif, Polo, a mis le feu à leur maison et ainsi gravement blessé la sœur d’Ema. Depuis lors, la relation entre son mari Gastón et elle n’est plus ce qu’elle était. Et qu’il soit le chorégraphe de la troupe de danse d’Ema ne facilite pas les choses. Dans une odyssée sauvage à travers la ville, Ema se met en quête de libération personnelle et, peut-être, d’une nouvelle vie…

Formellement très brillant, voire brûlant, Ema est aussi très troublant et projette à l'écran une révélation en la personne de M. Di Girolamo dont vous n'oublierez ni les cheveux décolorés ni l'usage du lance-flammes... Le grand réalisateur chilien Pablo Larraín nous sert avec humour, drame et érotisme un drame vibrant sur la culpabilité et l’ivresse du mouvement... 

Filmographie : "Tony Manero", "Post Mortem", "No", "El Club", "Neruda", "Jackie"...

 

 

 

LA PRESSE 

Abus de Ciné

Un film sans concession, aux dialogues souvent empreints de cruauté, et à la forme originale. 

 

Plus de critiques 

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Pablo Larrain, réalisateur

Quelle était l’origine du film ? Connaissiez-vous une “Ema” ?

La véritable origine est liée à l’adoption. Je pense que l’adoption est une des choses les plus généreuses qu’une personne peut faire, mais, étrangement, elle est souvent idéalisée..