modeleafficheEffacer l'historique

de Gustave Kervern et Benoît Delépine.

France / 2019 / 1h46

avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero... 

 

 

 

 

Dans un lotissement en province, trois voisins sont en prise avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux. Il y a Marie, victime de chantage avec une sextape, Bertrand, dont la fille est harcelée au lycée, et Christine, chauffeur VTC, dépitée de voir que les notes de ses clients refusent de décoller. Ensemble, ils décident de partir en guerre contre les géants d’internet. Une bataille foutue d'avance, quoique... Il y a tout juste dix ans, Gustave Kervern et Benoit Delépine foulaient le tapis rouge berlinois avec Mammouth. Cette année, ils raflent l’Ours d’Argent avec Effacer l’historique, dans lequel ils proposent un instantané de notre époque, saisissant et d’une justesse folle. De l’omniprésence du numérique aux fantasmes sur l’intelligence artificielle, de la dictature des réseaux sociaux au binge watching compulsif, tout y est ! Bien sûr l’esprit est à la satire et à l’outrance, et c’est évidemment hilarant. Avant de réaliser que Kervern et Delépine dressent le tableau d’un avenir si proche qu’il est en fait déjà à nos portes… On rit de bon coeur avec eux, en attendant que la réalité dépasse définitivement la fiction. Malgré tout, le film ne cherche pas à démoraliser le spectateur mais plutôt à le faire réfléchir et il rappelle au passage que la lutte ne devrait être que collective, joyeuse et poétique. Leurs trois protagonistes, incarnés avec bonheur par Blanche Gardin, Corinne Masiero et Denis Podalydès, se sont d’ailleurs rencontrés sur un rond-point…

 

 

 

LA PRESSE 

lemonde

Au pétage de plomb numérique s’ajoute la crise sociale et morale, motif que le duo Delépine et Kervern sait si bien détourner en farces et attrapes. A l’image de leurs derniers films (I Feel GoodSaint Amour), Effacer l’historique, délirant, féroce et un rien potache, raconte le mal-être d’un pays et de ses habitants essorés par la précarité.

 

premiere

Une comédie sociale bien secouée, portée par Blanche Gardin et Denis Podalydès, au diapason de leur folie douce. 

 

Plus de critiques 

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Gustave Kervern et Benoît Delépine

Dans la lignée de votre travail cinématographique, EFFACER L’HISTORIQUE est à la fois un “film période gilets jaunes” et une critique drôle et cinglante de l’ère numérique. Quelle était votre idée première ? Comment naissent les films chez vous ?

Benoit Delépine - C’est notre 10ème film avec Gustave, on forme un duo d’amis et de cinéastes, et en fait, on met nos vies dans nos films... 

 

Entretien avec Blanche Gardin

Connaissiez-vous le travail de Benoît Delépine et Gustave Kervern ?

Je les admirais de loin depuis longtemps. Secrètement, j’avais très envie que cette rencontre ait lieu un jour... 

 

Entretien avec Denis Podalydès

Connaissiez-vous le travail de Kervern et Delépine et y étiez-vous sensible ?

Très sensible. Je connaissais Mammuth, Le Grand Soir, Saint Amour. Chaque film m’avait marqué, notamment dans son style... 

 

Entretien avec Corinne Masiero

Avant de tourner ce film, quel était votre rapport au travail de Kervern et Delépine ?

J’étais fan de ce qu’ils représentaient : la liberté, l’humour, l’audace. Leur premier film, Aaltra, je l’avais trouvé dingue... 

 

                  

 

A l'affiche

Prochainement

Classiques à l'affiche

Classiques prochainement

Jeune public à l'affiche

Jeune public prochainement