modeleafficheYalda, la nuit du pardon

de Massoud Bakhshi.

Iran - France - Allemagne - Suisse - Luxembourg / 2020 / 1h29

avec Sadaf Asgari, Behnaz Jafari, Babak Karimi... 

 

 

 

 

Iran, de nos jours. Maryam, vingt-deux ans, tue accidentellement son mari Nasser, soixante-cinq ans. Elle est condamnée à mort. La seule personne qui puisse la sauver est Mona, la fille de Nasser. Il suffirait que Mona accepte de pardonner Maryam devant des millions de spectateurs. Massoud Bakhshi nous prévient dès l’ouverture du film : son récit est inspiré d’une véritable émission iranienne où des prévenus sont confrontés aux enfants de leurs victimes, qui, loi du talion oblige, ont droit de vie et de mort sur eux. Le réalisateur, connu pour son expérience de documentariste, oppose deux univers dans un pays en pleine transformation, encore hanté par le spectre du fondamentalisme religieux. Le long-métrage met en lumière la modernité ambiguë du pays, questionne le droit des classes populaires à sortir de leur condition, à faire valoir une parole libre et aborde des sujets très complexes comme l’avortement, le mariage de classe, et naturellement la tradition du talion. Un film monté comme un thriller, au rythme effréné qui donne à découvrir un cinéma rare sur les écrans français, dont la violence sociale résonnera dans les consciences...

Filmographie : "Une famille respectable"

 

 

 

LA PRESSE 

avoiralire

Massoud Bakhshi, connu pour son expérience de documentariste, oppose deux univers dans un pays en pleine transformation, encore hanté par le spectre du fondamentalisme religieux. Résolument inquiétant. 

 

premiere

Yalda s'impose par la tension que son réalisateur sait faire naître de bout en bout en jouant avec le pouvoir manipulateur des images. 

 

Plus de critiques 

 

ENTRETIENS 

Entretien avec Massoud Bakhshi, réalisateur

D’OÙ VIENT L’IDÉE DE CE FILM ? 

Après la sortie européenne de mon premier film, Une famille respectable, j’ai eu de gros problèmes dans mon pays liés à son caractère très frontal...