La musique du film calamityaffiche2

UNE FEMME AUX PARTITIONS 

Atteindre la parité est un objectif important de Rémi Chayé et dans les productions de MaybeMovies. Avec CALAMITY, on y est presque ! Si l’arrivée de plus en plus de femmes dans l’animation aide à avoir un recrutement paritaire naturel, l’équipe a tout fait pour obtenir l’équilibre des responsabilités entre hommes et femmes car c’est pour eux indispensable au bon fonctionnement intellectuel et artistique de la production. 

Avoir une compositrice pour la musique du film était une évidence pour tous. Mais ce choix s’est révélé délicat. Seul 1% des compositeurs de musique de film sont des femmes ! Il aura fallu des mois de recherche avant de dénicher Florencia Di Concilio, musicienne notamment connue pour sa partition sur Ava (2017) de Léa Mysius. 

 

FLORENCIA DI CONCILIO 

La musique originale de Calamity se doit d’être à la fois authentique et à la fois une reconstitution symphonique d’un imaginaire, appuyant simultanément l’Histoire, le scénario et le travail esthétique extrêmement singulier de l’animation. 

C’est pour ça que dans la bande originale coexistent une formation de Bluegrass (banjo, guitare, mandoline, violon et contrebasse), le traitement de sons de manière expérimentale et une partition conventionnelle pour orchestre symphonique. Le tout, tissant une trame sonore épique, à travers la fragilité et la fraîcheur du regard d’une enfant. » 

FILMOGRAPHIE

  • Calamity de Rémi Chayé
  • Just kids (post-production) de Christophe Blanc
  • Push (2019) de Fredrik Gertten
  • Ava (2017) de Léa Mysius
  • Dark Blood (2012) de George Sluizer


www.florenciadiconcilio.com

UN VRAI ENCHANTEMENT

par Rémi Chayé 

Suite à l’expérience de Tout en haut du monde pour lequel j’avais opté pour un contre-pied musical en choisissant une tonalité «pop» pour un film historique, j’avais imaginé une démarche identique pour Calamity. 

J’ai d’abord recherché du coté de The Do et de Mica Levi (Under the skin), aux notes assez sombres mais qui, avec sa formation Micachu and the shapes, a ce qu’il faut de légèreté, avec son côté «foutraque» punk qui allait bien à notre personnage. 

Au stade de l’animatique, je travaille avec l’aide du monteur Benjamin Massoubre qui cherche très en amont des musiques maquettes. Après quelques essais sur les images, j’ai dû me rendre à l’évidence : les musiques qui fonctionnaient le mieux étaient celles teintées de folk ou de bluegrass. Il restait à trouver une compositrice. 

En effet, il se trouve que j’ai demandé aux producteurs à établir la parité dans les équipes du film. Nous avons donc décidé, avec leur accord, de chercher une femme pour composer la musique. Or l’étude de la SACD « Où sont les femmes ? » venait d’être publiée et elle donnait un pourcentage catastrophique de 1% pour les compositrices. L’agence 22D nous a donné le nom de Florencia Di Concilio avec qui ils cherchaient à travailler depuis quelques temps. Il se trouve que j’avais beaucoup aimé Ava de Léa Mysius et qu’elle avait travaillé pour Dark Blood (Georges Sluizer) dans des tonalités bluegrass. La première rencontre m’a persuadé que c’était la bonne personne. Nous avons commencé à travailler ensemble. 

Au départ, ma demande était assez limitée, avecun nombre de morceaux assez réduit. Florencia a travaillé sur deux axes : un axe «sound design» et un axe bluegrass. Le côté «sound design» est un peu la marque de fabrique de Florencia qui joue avec des sons pour créer des morceaux à la frontière entre la musique et le sound-design. Pour l’autre axe, elle fait jouer ses belles mélodies par quatre excellents musiciens français de bluegrass : Christian Seguret, Jean-Marc Delon, Olivier Andrès, Christophe Cravero. 

Par la suite, Florencia m’a proposé d’ajouter de la musique sur certaines séquences. Nous sommes passés d’une poignée de morceaux à un total de 38 minutes de musique sur le film. Puis Florencia a orchestré une partie des morceaux bluegrass, qu’elle a elle-même transcrits sur partition pour les faire jouer par une quarantaine de musiciens. Travailler avec Florencia est un réel plaisir. La beauté de ces mélodies, la générosité de son approche musicale et la créativité qu’elle développe font de cette collaboration un vrai enchantement. Je crois que le résultat s’en ressentira. 

 

Retrouvez 4 extraits de la bande originale du film ainsi que toutes les infos relatives à la conception de la musique ici :http://22dmusic.com/playlist/CalamityBande originale disponible sur toutes les plateformes le 9 Octobre 2020. 

 

(Dossier de presse)