modeleafficheElephant Man

de David Lynch.

Etats-Unis / 1980 / 2h03

avec Anthony Hopkins, John Hurt, Anne Bancroft... 

 

 

 

 

Londres, 1884. Le chirurgien Frederick Treves découvre un homme complètement défiguré et difforme, devenu une attraction de foire. John Merrick, " le monstre ", doit son nom de Elephant Man au terrible accident que subit sa mère. Alors enceinte de quelques mois, elle est renversée par un éléphant. Impressionné par de telles difformités, le Dr. Treves achète Merrick, l'arrachant ainsi à la violence de son propriétaire, et à l'humiliation quotidienne d'être mis en spectacle. Le chirurgien pense alors que " le monstre " est un idiot congénital. Il découvre rapidement en Merrick un homme meurtri, intelligent et doté d'une grande sensibilité...

Avec Elephant man, son deuxième long-métrage après l’expérimental Eraserhead, le réalisateur américain David Lynch entre de plein fouet dans la légende du cinéma. Hymne poignant à la tolérance et au respect de la dignité humaine, ce mélodrame atypique dans la carrière du cinéaste vaut également pour l’interprétation de ses acteurs, les remarquables Anthony Hopkins et John Hurt, méconnaissable sous son maquillage. Nominé huit fois aux Oscars, lauréat du César du Meilleur Film Étranger, Elephant man reste un chef-d’œuvre inégalé dans l’histoire du septième art, d’une beauté et d’une pudeur rarement atteintes. L’acte de naissance d’un immense cinéaste !

 

 

 

LA PRESSE 

lemonde

Le film de David Lynch est très beau. Très beau par le sujet qu'il traite (…) très beau également par le tact et la délicatesse de la mise en scène (…) 11/04/1981 

 

lobs

Un moment d'émotion superbe et un chef-d'œuvre d'humour noir. 06/04/1981

 

Plus de critiques

 

ENTRETIENS 

La fable humaniste de David Lynch qui marqua des générations entières de spectateurs... 

 

Une atmosphère

Dès le lancement du projet, David Lynch sait qu’il veut tourner son film en noir et blanc – comme c’était déjà le cas pour Eraserhead....  

 

Pour l'amour des Freaks

Atteint du syndrome de Protée, John Merrick a le visage et le corps complètement difformes... 

 

SITE OFFICIEL 

 

A l'affiche

Prochainement

Classiques à l'affiche

Classiques prochainement

Jeune public à l'affiche

Jeune public prochainement