modeleafficheHoneyland

de Tamara Kotevska  et Ljubomir Stefanov.

Macédoine / 2019 / 1h26

 

 

 

 

 

Dans un village macédonien abandonné, Hatidze, une femme d'un peu plus de cinquante ans, vêtue d'un chemisier jaune vif et d'un foulard vert, gravit une colline pour aller surveiller ses colonies d'abeilles nichées dans les rochers. En chantant un chant secret, elle manœuvre doucement le nid d'abeille sans filet ni gants. De retour chez elle, Hatidze s'occupe de ses ruches faites à la main et de sa mère alitée, se rendant parfois dans la capitale pour vendre sa récolte. Un jour, une famille itinérante s’installe à côté et le royaume pacifique de Hatidze cède le pas à des machines rugissantes, sept enfants hurleurs et 150 vaches. Cependant, Hatidze donne amicalement ses conseils d’apiculture éprouvés, son affection, et même son brandy spécial. Mais bientôt, Hussein, le patriarche de la famille itinérante, prend une série de décisions qui pourraient détruire à jamais le mode de vie de Hatidze.

Filmographie : Premier film

 

 

 

LA PRESSE 

premiere

Honeyland suit le quotidien d'une apicultrice macédonienne à l'ancienne, sans protection (ou presque), qui veille jalousement à l'équilibre de ses essaims et sur sa vieille mère défigurée et impotente. Portrait édifiant d'un monde qui s'éteint et s'éveille.

 

Plus de critiques 

 

ENTRETIENS 

Note des réalisateurs 

L’histoire d’HONEYLAND commence bien avant que les humains n’occupent la région, mais notre récit débute avec ses deux dernières habitantes : Hatidze et sa mère Nazife... 

 

Entretien avec les réalisateurs et le directeur de la photographie

Quelle a été la genèse d’HONEYLAND ?

Samir Ljuma : On nous a demandé de créer une vidéo environnementale pour le Nature Conservation Project en Macédoine, financé par l’Agence Suisse pour le Développement et la Coopération...