Prochainement

loeuvresansauteuraffiche wildroseaffiche yuliaffiche roadsaffiche letigredubengaleaffiche letombeauhindouaffiche mantarayaffiche wonderlandaffiche factoryaffiche donniedarkoaffiche diegomaradonaaffiche lesfaussairesdemanhattanaffiche ricordiaffiche revesdejeunesseaffiche mizoguchiaffiche lescontesdelalunevagueapreslapluieaffiche lintendantsanshoaffiche lesamantscrucifiesaffiche laruedelahonteaffiche oyusamaaffiche lesmusiciensdegionaffiche unefemmedontonparle1 limperatriceyangkweifaiaffiche unegrandefilleaffiche onceuponatimeinhollywoodaffiche perdrixaffiche legangsterleflicetlassassinaffiche 

lesfaussairesdemanhattanaffiche2

Les faussaires de Manhattan

Can You Ever Forgive Me ?

2018

Etats-Unis

1h47

de Marielle Heller.

avec Melissa McCarthy (Lee Israel), Richard E. Grant (Jack Hock), Dolly Wells (Anna), Ben Falcone (Alan Schmidt), Gregory Korostishevsky (Andre), Jane Curtin (Marjorie), Stephen Spinella (Paul), Christian Navarro (Kurt), Pun Bandhu (Agent Doyle), Erik LaRay Harvey (Agent Solonas)...


Ancienne auteure à succès aujourd’hui sans le sou, Lee Israel se découvre par hasard un don exceptionnel : celui d’imiter à la perfection le style de grands romanciers. Avec l’aide de son ami Jack, elle monte une arnaque imparable: rédiger de fausses correspondances entre auteurs célèbres, que Jack revend à prix d’or aux collectionneurs new-yorkais. Grisés par le succès, les deux faussaires ne voient pas que le FBI commence à s’intéresser à eux…

Bande son jazzy et incursion dans un certain New York littéraire, Marielle Heller vogue sur les traces de Woody Allen pour rendre hommage à cette étonnante arnaqueuse. Si sa misanthropie et sa causticité ne font rien pour la rendre attachante, on sent l’empathie sincère de la réalisatrice pour les solitaires.


La petite histoire

La biographe Lee Israel, seule et endettée, se résout en 1991 à rédiger de fausses lettres signées de grandes écrivains du XXème siècle, dont Dorothy Parker et Noël Coward, qu'elle revend à des librairies spécialisées. De cette escroquerie elle tire de quoi apurer ses dettes et faire soigner son chat malade. En 1993, alors qu'Israel a déjà écrit 400 faux, le FBI se lance à ses trousses. Condamnée à 5 ans de liberté surveillés et 6 mois d'assignation à résidence, elle évite la prison. 15 ans plus tard, elle publie son autobiographie, "Can You Ever Forgive Me? Memoirs of a Literary Forger", et décède en 2014 à l'âge de 75 ans.  

Au départ, c'est la comédienne Julianne Moore qui devait incarner le rôle de Lee Israel, finalement tenu par Melissa McCarthy (avec une nomination à l'Oscar à la clé). Impliquée très tôt sur le projet, l'actrice a été purement et simplement évincée du casting en raisons de divergences artistiques avec la scénariste Nicole Holofcener (au départ, il était question qu'elle réalise aussi le film avant que Marielle Heller ne reprenne le flambeau). L'artiste, qui tenait beaucoup à ce rôle, a tenu à s'en expliquer : "Je pense que Nicole n'aimait pas ma vision du personnage. On avait commencé la pré-production du film et fait des répétitions. Son idée du personnage différait totalement de la mienne. Elle m'a donc renvoyée. J'adore Melissa McCarthy mais je ne peux pas voir le film, c'est trop douloureux pour moi. La dernière fois que je me suis fait virer, c'est quand je travaillais dans un stand de yaourts quand j'avais 15 ans."