Prochainement

loeuvresansauteuraffiche wildroseaffiche yuliaffiche roadsaffiche letigredubengaleaffiche letombeauhindouaffiche mantarayaffiche wonderlandaffiche factoryaffiche donniedarkoaffiche diegomaradonaaffiche lesfaussairesdemanhattanaffiche ricordiaffiche revesdejeunesseaffiche mizoguchiaffiche lescontesdelalunevagueapreslapluieaffiche lintendantsanshoaffiche lesamantscrucifiesaffiche laruedelahonteaffiche oyusamaaffiche lesmusiciensdegionaffiche unefemmedontonparle1 limperatriceyangkweifaiaffiche unegrandefilleaffiche onceuponatimeinhollywoodaffiche perdrixaffiche legangsterleflicetlassassinaffiche 

letigredubengaleaffiche2

Le tigre du Bengale

Der Tiger von Eschnapur

1959

Allemagne / France / Italie

1h41

de Fritz Lang.

avec Debra Paget (Seetha), Paul Hubschmid (Harald Berger), Walther Reyer (Maharadjaj Chandra), Claus Holm (Dr. Walter Rhode), Sabine Bethmann (Irene Rhode), Luciana Paluzzi (Bharani), René Deltgen (Prince Ramigani), Valéry Inkijinoff (Yama), Jochen Brockmann (Padhu), Richard Lauffen (Bhowana)...


L'architecte Harald Berger est appelé en Inde par le Maharajah Chandra, afin de conduire de nouveaux travaux dans sa province d’Eschnapur. Au cours du voyage qui l’y mène, Harald sauve la belle Seetha des griffes d'un tigre. Il ne tarde pas à s’apercevoir que la jeune femme se rendait également auprès du Maharajah, afin de l’honorer de ses talents de danseuse. Également sensible aux charmes de la sublime créature, Chandra décide à présent d’écarter son rival Berger de l’objet de ses convoitises. Mais, trop absorbé par sa jalousie et ses intrigues amoureuses, le Maharadja n’a pas pressenti le complot fomenté à son encontre par son frère, Ramigani. Les plans machiavéliques de ce dernier impliquent de se servir de Seetha comme appât pour le renverser…

Le Tigre du Bengale est important dans l’œuvre de Fritz Lang parce qu’il marque le retour du metteur en scène en Allemagne. Grâce à un milliard, grâce à l’Inde fabuleuse, grâce aux danses de Debra Paget, grâce aussi à son talent, Fritz Lang a fait du Tigre du Bengale un film plein d’intérêt. Rien n’y manque, ni le maharadjah couvert d’émeraudes, ni les princes intrigants, ni la fosse aux tigres, les lépreux et les fakirs, les danses sacrées et les assassinats sanglants. 


La petite histoire

 En 1921, Fritz Lang écrit en Allemagne avec Thea von Harbou le scénario du Tombeau hindou, un film muet en deux parties que réalise Joe May, avec son épouse Mia May et Conrad Veidt. En 1956, pour son retour en Allemagne après avoir tourné pendant vingt ans aux Etats-Unis, Lang reprend ces scénarios, et, cette fois, les met en scène lui-même. Quatre ans plus tard, Lang réalise son dernier film, Le Testament du docteur Mabuse, dans lequel on retrouve, encore une fois, un personnage apparu dans ses films muets allemands