Prochainement

 uneaffairedefamilleaffiche pachamamaaffiche nouslescoyottesaffiche toutcequelecielpermetaffiche princedestenebresaffiche wildlifeaffiche lincroyablehistoiredufacteurchevalaffiche 

pachamamaaffiche2

Pachamama

2018

France

1h12

de Juan Antin.


Juan Antin nous transporte dans un petit village de l’empire Inca, juste avant l’arrivée des conquistadors. Le dépaysement est aussi visuel que sonore : le graphisme puise ses inspirations dans l’art pré-colombien, les couleurs de l’Amérique du Sud éclatent à l’écran ; les dialogues retentissent de mots exotiques et de noms chatoyants ! Le film raconte l’épopée de deux enfants, Tepulpaï et Naïra, qui partent récupérer le totem de leur village confisqué par l’intendant du Grand Inca. À la faveur de nombreuses péripéties, ils accomplissent aussi leur cheminement intérieur, à la manière d’un récit d’apprentissage. Alors qu’il la raconte à hauteur d’enfant, Juan Antin aborde la grande Histoire en situant son récit au moment de l’arrivée des conquérants espagnols, prélude à l’effondrement de la civilisation Inca. Grâce à quelques idées simples et frappantes, la mise en scène parvient à donner la mesure du bouleversement. Pachamama est porteur d’un beau message moral et écologique, parfaitement compréhensible pour les plus petits : le film montre que chaque individu fait partie d’un tout et nous apprend à respecter les bienfaits que la nature nous offre… Un film à ne pas rater !


La petite histoire

 Avec Pachamama, le réalisateur et co-scénariste Juan Antin a voulu rendre hommage, via l'animation, à la civilisation de l’Amérique Latine précolombienne : une civilisation visionnaire, dont le mode de vie reposait sur un cercle vertueux qui pouvait durer éternellement (contrairement à aujourd’hui où l'on s’évertue à épuiser les ressources de la terre). Il explique : "Mon attachement à l’écologie est inscrit dans la culture des peuples amérindiens. Pour eux, il n’y avait pas de séparation entre les êtres et le monde : c’était un tout. Cela rejoint l’approche de la physique quantique, qui considère qu’il n’y a pas de matière, mais seulement des vibrations d’énergie, et que tout ce qui constitue l’univers est lié. Ainsi que la cosmogonie et la vision des amérindiens, pour lesquels tout l’univers était tissé comme une immense toile d’araignée. La physique quantique nous montre que l’énergie passe d’un lieu à l’autre du cosmos et qu’il y a certains endroits où elle s’accumule comme des nodules. Ces peuples restituaient à la terre une partie de ce qu’elle leur donnait, dans un échange permanent avec une entité vivante, la terremère nourricière. La Pachamama !"