Prochainement

                

Nico, 1988

2017

Italie / Belgique

1h33

de Susanna Nicchiarelli.

avec Trine Dyrholm (Christa Päffgen a.k.a Nico), Gordon John Sinclair (Richard), Anamaria Marinca (Sylvia), Sandor Funtek (Ari), Thomas Trabacchi (Domenico), Karina Fernandez (Laura), Calvin Demba (Alex), Francesco Colella (Francesco)...


Derrière le personnage de Nico se cache Christa Päffgen. Ancienne chanteuse du Velvet Underground sur le premier album du groupe, The Velvet Underground and Nico, elle poursuit par la suite une jolie carrière solo. Mais des six albums sortis par la chanteuse, le grand public ne sait pas grand-chose. Qui était la femme derrière le mythe ? C’est la réponse à laquelle tente de répondre la réalisatrice italienne Susanna Nicchiarelli avec Nico, 1988. Road-movie intense, le film se concentre sur les deux dernières années de la vie de la chanteuse. Le film, qui se balade entre Paris, Prague, Nuremberg, la Pologne et l’Italie, mélange images d’archives et séquences contemporaines. Pour plus d’authenticité et de vérités historiques, le scénario du film est basé sur les entretiens réalisés avec le manager Alan Wise et le fils de Nico, Ari Boulogne, qui a été élevé par la mère d’Alain Delon, ce dernier a refusé de reconnaître l’enfant. Selon la réalisatrice : « L’intégralité du film est construite sur la musique de Nico, aussi bien sur ses performances que sur les paroles de ses chansons. Ces musiques nous disent plus sur sa vie que n’importe quel dialogue ou situation dans le film ». Dans la peau de la mythique Nico, on retrouve l’actrice danoise Trine Dyrholm (La Communauté de Thomas Vinterberg). L’actrice campe une Nico convaincante et impressionnante d’énergie et de rage.


La petite histoire

 La réalisatrice Susanna Nicchiarelli évoque l'artiste Nico : "La musique de Nico était âpre, mais c’était de loin l’une des productions musicales les plus intéressantes et exigeantes de son époque : elle a créé un style unique alliant recherches personnelles, expérimentations et ironie, refusant obstinément de se soucier du succès commercial. En plein phénomène Disco, elle compose ces atmosphères sombres et troublantes qui influenceront radicalement les mouvements gothiques et new wave, ainsi que pléthore de productions underground des années 80.
Ceci dit, hélas, très peu de gens connaissent cet aspect de l’histoire d’une artiste intransigeante qui ne trouve de rédemption dans son art qu’après avoir perdu la plupart de ses fans ; de l’une des plus belles femmes du monde qui touche enfin au bonheur lorsqu’elle se débarrasse de sa beauté. Je voulais faire un film, sur la femme qui se cachait derrière l’artiste Nico, la vrai Christa. Mais c’est également l’histoire de beaucoup d’autres femmes, parce que la parabole de Nico, bien qu’extrême, exprime tout-à-fait ce qu’une femme à la fois artiste et mère, traverse."