Prochainement

                  

Corps et âmes

Corps et âmes

A Teströl és Lélekröl

2017

Hongrie

1h56

de Ildiko Enyedi.

avec Alexandra Borbély (Mária), Morcsányi Géza (Endre), Réka Tenki (Klára), Zoltán Schneider (Jenö), Ervin Nagy (Sándor), Itala Békés (Zsóka), Pál Mácsai (Enquêteur), Éva Bata (Femme de Jenős)... 


Lou et Clara forment un couple assez équilibré. Jeunes, plus ou moins à l'abri du besoin et très amoureux, ils coulent des jours paisibles entourés de leurs amis. Ils ont pris tous les deux l'habitude de parler, surtout de sexualité, de mettre à plat leurs sentiments et leurs désirs, mais à force de tant parler, le dialogue se transforme en monologue et la réelle communication se flétrit. Peu à peu, ce n'est que grâce à la présence de tierces personnes que ces amants pourtant très unis parviennent à parler, à échanger, à aimer... 

Corps et âme est un film étonnant, qui commence comme un drame qui pourrait tomber dans le sinistre mais qui va se révéler tout autre. Histoire de la rencontre entre deux solitaires jusque-là un peu malmenés par la vie, le film navigue à la limite du fantastique mais est surtout plein de délicatesse et de poésie. Doux et chaleureux.


La petite histoire

 Corps et âme est né de l'envie de Ildikó Enyedi de parler de sa vision de la condition humaine et de nos choix de vie. La cinéaste avait aussi envie de raconter une histoire d’amour passionnelle qui nous emporte, de la manière la moins passionnelle et la moins spectaculaire possible. 

Géza Morcsányi est très célèbre en Hongrie, mais pas pour ses talents d’acteur. Patron de la plus importante maison d’édition pendant vingt ans, il a été très influent dans la vie littéraire du pays. "C’est un homme fort et charismatique qui a beaucoup de points communs avec Endre : l’élégance, l’intégrité, l’humour à froid et la personnalité. Grâce à lui, on comprend très bien comment ce type vieillissant et introverti, qui a travaillé dans cet endroit sinistre toute sa vie, peut incarner notre héros", précise Ildiko Enyedi.