carmenetlolaaffiche2

Carmen et Lola

Carmen y Lola

2018

Espagne

1h43

de Arantxa Echevarria.

avec Moreno Borja (Paco), Javier I. BustamanteRafaela León (Flor), Zaira Morales (Lola), Rosy Rodriguez (Carmen), Carolina Yuste (Paqui)...


Carmen vit dans une communauté gitane de la banlieue de Madrid. Comme toutes les femmes qu’elle a rencontrées dans la communauté, elle est destinée à reproduire un schéma qui se répète de génération en génération : se marier et élever autant d’enfants que possible, jusqu’au jour où elle rencontre Lola. Cette dernière, gitane également, rêve d’aller à l’université, fait des graffitis d’oiseaux et aime les filles. Carmen développe rapidement une complicité avec Lola et elles découvrent un monde qui, inévitablement, les conduit à être rejetées par leurs familles. Avec les personnage de Lola et de Carmen, on assiste à une nouvelle génération, une génération de femmes qui souhaite s'émanciper. Un début de révolution dans une communauté fortement réactionnaire. C’est dans cette critique et cette volonté émancipatrice que Carmen y Lola est une œuvre pertinente, efficace et pleine d’espoirs. Les deux jeunes actrices sont brillantes et leur alchimie à l’écran nous donne des frissons. Il s'agit du premier long-métrage de fiction de la réalisatrice basque Arantxa Echevarría, qui a précédemment signé des courts-métrages et le documentaire Cuestión de pelotas. Cette expérience du cinéma du réel se perçoit clairement dans Carmen y Lola. La réalisatrice s’inscrit clairement dans la lignée d'un cinéma social qui se fait rare en Espagne. 

La cinéaste frappe fort. Une immersion intense dans le monde des gitans espagnols sublimée par une romance interdite entre deux jeunes femmes. Maîtrisé de bout en bout, le film est une ode à l’amour et à la liberté.