Mary et la fleur de la sorcière

Meari To Majo No Hana

2017

Japon

1h42

de Hiromasa Yonebayashi.

 


C'est l'été. Mary vient d’emménager chez sa grand-tante dans le village de Manoir Rouge. Dans la forêt voisine, elle découvre une fleur mystérieuse qui ne fleurit qu'une fois tous les 7 ans. On l'appelle la "fleur de la sorcière". Pour une nuit seulement, grâce à la fleur, Mary possèdera des pouvoirs magiques et pourra entrer à Endor, l’école la plus renommée dans le monde de la magie, qui s'élève au-dessus du ciel, au-delà des nuages. Le secret de la fleur de la sorcière se révèlera à elle petit à petit… Après avoir réalisé Arriety le petit monde des chapardeurs et Souvenirs de Marnie, Hiromasa Yonebayashi nous plonge avec Mary et la fleur de la sorcière dans un univers plein de magie et de poésie. Le film revendique dans son graphisme ou son scénario sa filiation avec le célèbre studio Ghibli mais sait aussi s’émanciper en allant fouler les plates-bandes d’Harry Potter, et s’avérer une épatante alternative à cet autre apprenti sorcier. Un film coloré et riche en rebondissements !


La petite histoire

 Mary et la fleur de la sorcière baigne dans les références à l'univers de Ghibli, notamment Kiki la petite sorcièreLe Château ambulant ou Le Voyage de Chihiro : "Nous n’avons pas consciemment cherché à rendre hommage à ces films. Au Studio Ghibli, j’ai appris à faire bouger les choses d’une certaine façon, une façon de penser à l’animation et aux personnages, en travaillant avec le réalisateur Miyazaki. J’ai baigné dans ce contexte. De nombreux créateurs qui ont travaillé sur Mary ont travaillé à Ghibli. On est donc tous imprégnés de l’esprit de Ghibli", précise le cinéaste Hiromasa Yonebayashi.

Mary et la fleur de la sorcière est le 3ème film réalisé par Hiromasa Yonebayashi. Que ce soit ce dernier, Arrietty ou Souvenirs de Marnie, ils sont tous tirés de romans écrits par des femmes occidentales :
"Je n’avais pas fait attention au fait que les trois soient des femmes, c’est plutôt une coïncidence. Mais ces trois histoires parlent d’une petite fille qui arrive à franchir une étape dans sa vie. Ce qui m’intéresse, c’est cet instant où les jeunes gens arrivent à ne pas faire un pas de géant, à accomplir une transformation gigantesque, mais se contentent de faire un petit pas afin de mûrir un petit peu plus, d’acquérir un peu plus de confiance en eux et d’avancer dans leur vie. Beaucoup de gens penseront que ce n’est pas une étape majeure, mais d’autres y verront une avancée cruciale. Et en voyant ce genre d’histoire, peut-être ceux qui ont du mal à avancer dans leur vie, qui n’ont pas confiance en eux, y gagneront un peu de courage et seront touchés", relate le cinéaste Hiromasa Yonebayashi.