L'échappée belle

The Leisure Seeker

2017

italie / France

1h53

de Paolo Virzì.

avec Helen Mirren (Ella Spencer), Donald Sutherland (John Spencer), Christian McKay (Will Spencer), Kirsty Mitchell (Jennifer Ward), Janel Moloney (Jane Spencer), Dick Gregory (Dan Coleman), Robert Pralgo (Phillip)...


Les années ont passé, mais l’amour qui unit Ella et John Spencer est resté intact. Un matin, déterminés à échapper à l’hospitalisation qui les guette, ils prennent la route à bord de leur vieux camping-car et mettent le cap sur Key West. Ils découvrent alors une Amérique qu’ils ne reconnaissent plus… et se remémorent des souvenirs communs, mêlés de passion et d’émotions. Avec « L’Échappée Belle », l’italien Paolo Virzi (« Folles de Joie ») embarque Helen Mirren et le dandy Donald Sutherland dans un road movie mouvementé, entre comédie rocambolesque et drame bouleversant. Ensemble, ils vont donner vie à un joli petit moment de cinéma, croqué avec drôlerie, passion et beauté romanesque. Derrière son pétillant road movie à la fois drôle et émouvant, le cinéaste dit beaucoup de choses, dessinant en pointillé, le portrait d’une Amérique qui a changé sous le regard de ces deux anciens, premiers spectateurs de sa déliquescence qui résonne avec la leur. Du capitalisme envahissant au « tout fout le camp » en passant par la non-communication entre les gens, le mépris de la culture, la triste condition des anciens ou la médiocrité du monde actuel, Virzi jette un large regard sur nos sociétés modernes, qui s’offre à nous en filigrane derrière les péripéties de ces deux vieux tourtereaux en balade, partis embrasser une dernière fois, une jeunesse perdue. Une bouleversante épopée portée par deux comédiens en état de grâce. Helen Mirren, tout comme Donald Sutherland, brillent de mille feux dans ce petit trésor de tendresse et d’humanité. L’échappée est belle, joyeuse et douloureuse, grisante et triste, une fable vibrante et ô combien attachante sur la vie, ses joies et ses peines, son chemin fougueux et sa fin inéluctable.