Bienvenue à Suburbicon

Bienvenue à Suburbicon

Suburbicon

2017

Etats-Unis

1h44

de George Clooney.

avec Matt Damon (Gardner), Julianne Moore (Rose / Margaret), Noah Jupe (Nicky), Glenn Fleshler (Sloan), Alex Hassell (Louis), Gary Basaraba (Mitch), Oscar Isaac (Bud Cooper), Karimah Westbrook (Mrs. Mayers), Tony Espinosa (Andy Mayers)Leith M. Burke (Mr. Mayers)...


Suburbicon est une paisible petite ville résidentielle aux maisons abordables et aux pelouses impeccablement entretenues, l’endroit parfait pour une vie de famille. Durant l’été 1959, tous les résidents semblent vivre leur rêve américain dans cette parcelle de paradis. Pourtant, sous cette apparente tranquillité, entre les murs de ces pavillons, se cache une réalité tout autre faite de mensonge, de trahison, de duperie et de violence... Bienvenue à Suburbicon. Matt Damon campe Gardner Lodge un père de famille très collet monté mais les apparences sont trompeuses... Faute de pouvoir payer sa dette à des gangsters menés par le faussement charmant Oscar Isaac, la femme de Gardner est assassinée. Le drame va transformer l'employé de bureau en justicier sanguinaire. Une violence qui ne tarde pas à se répandre dans la ville. Pour son sixième film derrière la caméra, George Clooney acteur fétiche des frères Coen depuis "O’Brother", n’a pas son pareil pour retrouver la patte et l’humour des deux réalisateurs. Mais George Clooney est aussi un homme engagé, il nous livre un thriller porteur d’un message politique fort puisqu’il nous rappelle que la bêtise et l’hypocrisie qui ternissaient l’Amérique des années 50 sont malheureusement aujourd'hui encore, plus que jamais d’actualité.


La petite histoire

 Bienvenue à Suburbicon se déroule au cours de la décennie qui suit la Seconde Guerre mondiale, 15 ans après l'instauration du G.I. Bill, une loi américaine fournissant aux soldats mobilisés durant le conflit le financement de leurs études universitaires ou de leurs formations professionnelles. Elle leur facilitait aussi l'accès à un logement grâce à différents types de prêts. 

Grâce au G.I. Bill, les anciens soldats issus des minorités avaient désormais accès aux banlieues, autrefois réservées aux personnes aisées et blanches. Cependant, la ségrégation raciale qui s'y exerçait les dissuadait souvent de s'y installer. En témoigne un documentaire de 1957 intitulé Crisis in Levittown qui revient sur cette période trouble : "Il s’agit de l’histoire vraie de l’arrivée de William et Daisy Meyers, la première famille afroaméricaine, à Levittown" explique George Clooney. "Le jour de l’emménagement des Meyers, le facteur a pris Mme Meyers pour une domestique et lui a demandé si Mrs Meyers était là. Lorsqu’elle lui a expliqué que c’était bien elle, le facteur s’est mis à sonner chez tous les habitants du quartier pour leur demander s’ils avaient fait la connaissance de leurs nouveaux voisins. Le soir même, près de 500 personnes s’étaient rassemblées devant chez eux pour crier des insultes racistes, accrocher des drapeaux confédérés et brûler une croix sur la pelouse voisine."

Après avoir tourné à 4 reprises sous la direction des frères Coen (dans O'Brother,Intolérable CruautéBurn After Reading et Avé, César !), George Clooney adapte à l'écran un de leurs scénarios qu'il avait reçu en 1999 : "Il s’agissait d’un thriller humoristique aux thèmes proches de ceux de Fargo et de Burn After Reading : des personnages malchanceux qui prennent de très mauvaises décisions. On s’est dit qu’on voulait faire un film un peu moins comique et beaucoup plus incisif. Ça semble être le bon moment pour un film incisif." Il a mêlé ce script aux événements relatés dans le documentaire Crisis in Levittown.