Argent amer

Ku Qian

2016

Hong Kong / France

2h36

de Wang Bing.

 


A peine sortis de l'adolescence, des Chinois quittent leur village du Yunnan, comme d'autres l'ont fait avant eux, et partent grossir la main d'oeuvre de Huzhou, une cité ouvrière florissante des environs de Shanghai, où ils intègrent des ateliers de confection qui tournent à plein régime. Logés où ils peuvent, soumis à la promiscuité, à la précarité et à des conditions de travail éprouvantes, Xiao Min, Ling Ling ou Lao Yeh veulent croire quand même à une vie meilleure...

"Wang Bing y filme autant les longues heures de travail à la chaîne — couture, repassage, pliage, étiquetage, empaquetage — que la vie des ouvriers dans les dortoirs inhospitaliers loués par leurs employeurs. S'il ne réalise pas à proprement parler une enquête sur leurs conditions de travail, son documentaire ample, tissé de plans-séquences et de longs échanges entre ouvriers, les révèle subtilement, petit à petit. La caméra capte les discussions quotidiennes sur les tarifs, les problèmes de paiement, les horaires éreintants, ou les cadences imposées par des patrons souvent mauvais payeurs. L'alcoolisme, aussi, et la tentation grandissante, pour de plus en plus d'ouvriers, d'abandonner la confection pour se lancer dans la vente pyramidale, dangereux miroir aux alouettes. Les plans s'étirent, laissant la vie se dérouler dans ses détails les plus triviaux et les personnages émerger lentement. Le choix de la durée dit le temps qui passe, aspect essentiel de la vie de ces travailleurs éloignés de leurs proches, rivés à leurs téléphones. Une vraie petite tragi-comédie humaine autour des espoirs et déboires de cette classe laborieuse invisible." Télérama


La petite histoire

 Wang Bing a décidé dans Argent amer de suivre des jeunes Chinois, employés dans des ateliers de textile. Avalés par les usines, ils exercent des tâches répétitives de sept heures à minuit et parfois sans contrepartie financière. Cette jeunesse exploitée ne perd pour autant pas ses rêves ni ses espoirs. C'est pourquoi Wang Bing a choisi de s'intéresser à leur quotidien pour en faire de vrais héros de cinéma. 

Le tournage d'Argent Amer a duré environ deux ans, de quoi rassembler suffisamment de rushes pour donner naissance à un second film que Wang Bing espère un jour mettre sur pied.