Miquette et sa mère

1950

France

1h36

de Henri-Georges Clouzot.

avec Louis Jouvet (Monchablon), Bourvil (Urbain de la Tour Mirande), Pauline Carton (Perrine), Saturnin Fabre (Le marquis Aldebert de la Tour Mirande), Danièle Delorme (Miquette Grandier), Mireille Perrey (Madame veuve Hermine Grandier), Jeanne Fusier-Gir (Mademoiselle Poche ), Madeleine Suffel (Noémie), Maurice Schutz (Panouillard)...


La Belle Epoque pour écrin… Dans une petite ville de Province, Miquette (Danièle Delorme), une jeune ingénue, travaille avec sa mère, la veuve Grandier (Mireille Perrey), dans le bureau de ta-bac familial. Miquette reçoit de nombreux hommages mais rêve de faire du théâtre. Urbain de la Tour Mirande (Bourvil), le neveu du marquis local, garçon timide et maladroit, est épris d’elle. Miquette est également troublée et émue par ce jeune homme. Mais le marquis (Saturnin Fabre) a d’autres projets pour son neveu. Il trouve une ruse exquise pour éloigner Miquette d’Urbain en favorisant l’engagement de celle-ci dans la compagnie théâtrale du besogneux et grandiloquent Monchablon (Louis Jouvet). Bientôt rejoints par Madame Grandier à la recherche de sa fille, tous partent en tournée à travers la France. Le marquis s’est épris de Miquette. Urbain les rejoint à Evian. Tout se termine bien : le marquis épouse la mère de Miquette et Miquette accepte de faire le bonheur d’Urbain.